Anata mo watashi mo POCKY !!

  Un peu d’histoire gourmande

Pocky est un biscuit fabriqué par Ezaki Glico Company au Japon. La première version des pocky fut vendue en 1965, sous le nom « Chocoteck », et se présentait sous la forme d’un biscuit fin et en forme de barre recouvert d’un glaçage au chocolat.
Les Pocky eurent tout de suite eu un succès énorme auprès des jeunes, et rapportèrent près de 30 milliards de yens sur leurs deux premières années d’existence.
Le nom « pocky » fut adopté d’après l’onomatopée japonaise pokki (ポッキっ), qui représente le bruit du biscuit que l’on croque.
De nouvelles recettes firent très vite leur apparition, tels que le « Almond Pocky » en 1971 (glaçage à l’amande), et le « Strawberry Pocky » en 1977 (glaçage à la fraise).

Ces deux-là étaient à moi ! Ma préférence va au goût fraise (alors que d’habitude ce n’est pas le cas).

Les produits actuels sont variés et comportent entre autres des glaçages au lait, à la mousse ou à la noix de coco. Il existe des produits à thème comme le « Rainbow Pocky », aux couleurs de l’arc-en-ciel, et le « Men’s Pocky », à la saveur aigre douce et plus « adulte ».

Les Pocky sont aussi populaires au Japon que les M&M’s peuvent l’être ailleurs dans le monde. On les retrouve dans d’autres pays d’Asie tels que la Chine ou la Thaïlande par exemple.

(En Corée, le marché est pris par les Pepero qui sont une institution là-bas mais noUs en reparlerons peut-être une autrefois.)

Ces produits sont disponibles en France depuis une bonne vingtaine d’année sous le nom, vous l’aurez deviné, de « Mikado ». Malheureusement le nombre de glaçages est très limité par chez nous. Cette tige biscuitée de la société « Générale Biscuit Glico France » est fabriquée dans l’hexagone par la société LU, filiale du groupe Kraft Foods.

Une avalanche de goûts

Goût Gâteau au chocolat, Pêche-Fraise, Marron, Choco-Caramel, Royal Milk Tea, Thé vert, Patate douce et même Chocolat blanc enrobé de Miel… Bref, c’est la foire a l’imagination. Il me faudrait plusieurs pages pour vous citer tous les parfums inventés par la maque. Et comme au Japon tout rime avec business, pour Halloween, nous ne serons pas surpris de voir des paquets spéciaux pour l’occasion avec des saveurs hors du commun : Citrouille et Melon.
Les japonais adorent toutes ces petites gourmandises en forme de stick. Et moi aussi ! Bien que tout ceci fleure bon les additifs chimiques, j’avoue y avoir lamentablement succombé.

D’ailleurs, chez Glico, on trouve aussi la marque PRETZ qui propose du sucré mais aussi du salé. Si vous aimez les Pocky alors vous aimerez aussi les Meiji Fran. Concurrents directs de Pocky, les Fran sont produits par Meiji, une grosse boite japonaise qui élabore énormément de denrées chocolatées. Ils restent néanmoins plus classiques dans leurs créations.

Mais revenons-en aux Pocky puisque ce sont bien d’eux que l’on traite aujourd’hui.

La politique marketing est tellement forte autour de ces petits bâtons que le 11 novembre est déclaré “Jour des Pocky”. Ce jour-là, l’archipel Japonais s’arrête de tourner. Ou plutôt… Il se met à tourner autour des Pocky. Ils sont en vente partout ! Chaque personne se doit d’acheter son petit Pocky à offrir. Malheur à vous si vous ne ramenez pas à votre moitié quelques douceurs à grignoter.
La date du 11/11 n’a pas été choisie au hasard. La forme du biscuit ressemble à un 1. Par conséquent, il y a plein de 1 dans cette date. Comme autant de Pocky dans une boîte. Haaaaa… Ils sont trop forts !

Un Marketing à toute épreuve !

Quel a été le tout premier anime ou manga à mettre en scène un personnage qui mange des Pocky ?

Difficile à savoir, mais de mon côté je me souviens de la première fois où j’en ai vu, c’était dans le volume 5 de X de Clamp, celui mettant en scène l’arrivée de Yuzuriha Nekoi. Mais le volume en question datant de 1993 n’est sûrement pas le pionier en la matière.

Mais plus généralement, quand je pense à un anime avec des Pocky, je pense surtout à Onegai Teacher et à son héroïne Mizuho. Ou encore à la fameuse scène yuri de Ga-rei Zero. Côté drama, c’est Akai Ito qui m’arrive en tête.

 

 Des tas d’illustrations ou de fanarts dépeignent des personnages (essentiellement féminins) en train de manger des Pocky.

Un jeu appelé le Pocky Game en découle directement. Il consiste à se prendre pour La Belle et le Clochard et manger, à deux, un Pocky bout à bout. Le but est d’arriver le plus proche possible du visage de l’autre personne, mais sans la toucher (normalement).

J’ose espérer que le monsieur a gagné le défi… et non pas qu’il soit trèèèès mauvais joueur !


Les pubs !

Pocky c’est également toute une collection de pubs plus délurées les unes que les autres avec des figures incontournables du Japon : acteurs/actrices, chanteurs/chanteuses, Johnny’s, se bousculent au portillon sur le générique rythmé de ce biscuit qui déchaîne décidément bien des passions !

La pub originale

 

Le super bisou

 

Avec Shibasaki Kou qui s’y colle !

 

La déclaration d’amour

 

For men ! Tan Tan !
Et enfin la traditionnelle !

Je suis Pocky. Et vous ? Vous l’êtes ?