TOKYO TOWER

Synopsis

Tooru et Koji, étudiants et amis, sont deux hommes qui adorent les femmes mais surtout les plus âgées qu’eux. Koji  est plutôt un séducteur qui passe de femme en femme. Tooru, lui, romantique est tombé amoureux de l’amie de sa mère…

MV un peu PAUVRE


Infos

Titre : Tokyo Tower
Réalisateur : Takashi Minamoto
Genre : Drame / Romance
Durée : 2h05
Pays : Japon
Année : 2005

Casting

* Junichi Okada dans le rôle de Toru Kojima
* Hitomi Kuroki dans le rôle de Shifumi
* Jun Matsumoto dans le rôle de Koji
* Shinobu Terajima dans le rôle de Kimiko
* Rosa Kato dans le rôle de Rosa Kato
* Kento Handa
* Aya Hirayama
* Goro Kishitani
* Hiroyuki Miyasako

Mon avis

Ce film est d’un esthétisme irréprochable : décors soignés, tout en lumière feutrée, bande sonore romantique par l’omniprésence du piano, une façon de filmer douce et proche des personnages. Tout est mis en place pour que l’on entre dans cette histoire qui se déroule.
C’est ainsi que l’on suit deux jeunes hommes, deux femmes; et leurs histoires sentimentales. Comment elles se construisent, évoluent, se déchirent et se détruisent, tout y est conté de manière passionnelle et sensuelle. De fortes émotions ressortent à l’écran, ne pouvant nous laisser indifférents. Chaque personnage est unique, sans pour autant tomber dans le stéréotype. L’issue de chaque histoire est imprévisible et nous tient en haleine jusqu’à la fin.
Les jeux de Matsumoto Jun et Okada Junichi s’avèrent être étonnants. On ne s’attend pas à les voir incarner avec autant de crédibilité et de charisme leurs rôles respectifs. Il faut dire que ce sont des rôles qu’ils n’endossent quasiment jamais !
Matsumoto Jun incarne un étudiant qui aime séduire des femmes plus âgées que lui. Il perçoit cela comme un jeu ou un défi qu’il ne doit pas perdre. Pas de fioritures ici, ses histoires sont traitées avec réalisme et le tragique que cela comporte. Fatalement, nous découvrons la déchéance progressive de ce personnage immature.
Pris à son propre piège, il finit par réellement aimer et donc, souffrir, car malgré son côté volage il n’est aucunement dépourvu de sensibilité. C’est quelqu’un de compréhensible avec la gente féminine; Un personnage complexe et séduisant, certes,  mais qui pourtant se montrer tout aussi dangereux.
 Okada Junichi quant à lui incarne un personnage très romantique. Une véritable révélation pour moi. Il s’empare de ce rôle avec force et profondeur. D’une sensibilité extrême, son personnage agit sur nous efficacement. C’est d’ailleurs un rôle que l’on imagine pas forcément de sa part puisque c’est un habitué des compositions dites « cool » et légères !
 .
Dans Tokyo Tower, on ressent en lui, une souffrance palpable et enfiévrée. Le jeune homme qu’il incarne est en effet fou amoureux d’une des amies de sa mère, âgée de vingt ans de plus que lui. Complètement sous l’emprise de cet amour dévorant, il se perd lui-même, mettant en péril son intégrité et son envie de vivre. Des sentiments lancinants baignés d’humiliations et de désespoir le dévorent. Cependant sa sincérité est réelle. Il est bien loin du simple coup de foudre de jeunesse. Malgré son âge, le personnage d’Okada éprouve de véritables sentiments qui vont plus loin qu’un simple amour charnel.

Les deux personnages féminins sont des femmes ayant dépassé la trentaine. Prisonnières du mariage, elles ne s’épanouissent pas. Fragiles et effrayées par la solitude, on leur reconnaît pourtant une hargne qui les porte. À moins que ce ne soit là le poids des regrets. Beaucoup de sentiments contradictoires s’entrechoquent.

Les scènes d’amour physique sont plus convaincantes que dans certains autres films japonais (les dramas n’en parlons même). Entre Okada complètement nu et Matsumoto particulièrement ardent au lit, nous voilà servis !
Cependant, le fond de ce film ne repose pas sur l’effeuillage ou les feux de cheminée ! L’important est de se concentrer sur la sensualité naissante entre un homme et une femme et sur les sentiments embrumés par le désir de disposer d’un être qui ne nous appartiendra jamais. La fin du film particulièrement réussie !
Je ne souhaite pas en dire plus. Cette romance est plus complexe qu’elle n’y paraît. Oubliez les classiques de liaisons extra-conjugales !
Et puis, la performance de nos deux acteurs mérite vraiment d’être découverte !

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s