MANEKI NEKO : Un CHAT bienveillant !

 

Je cherchais un sujet d’article et en jetant un coup d’oeil à mon portable, la réponse s’est imposée d’elle-même : Les Maneki Neko ! C’est certainement celui qui y est accroché en strap qui m’a susurré l’idée.
Pour les superstitieux, j’espère apporter un éclaircissement sur ce petit chat amical et affectueux. Pour les sceptiques, je souhaite qu’ils y trouvent au moins de l’amusement.
Quoi qu’il en soit, appréciez-le en tant que croyance du folklore Japonais.

Viens donc à nous, bonne fortune !!!!

Maneki vient du verbe maneku qui signifie inviter. Neko signifie chat.

Donc, littéralement parlant, un maneki neko est un chat qui invite. Plusieurs légendes font mention de ce fameux chat appelant à la bonne fortune. Ce sont elles qui donnèrent naissance à cette statuette porte-bonheur que les Japonais affectionnent particulièrement. Sa patte levée vers son oreille vous appelle. Sa frimousse engageante et toujours souriante vous attire. Son aspect grassouillet (pour beaucoup de ces chats), un peu à la manière d’un bouddha, vous rassure.
Ce matou a des atouts considérables, c’est indéniable ! Vous ne pouvez pas passer à côté, sans lui jeter un regard ou même l’approcher.

Quelque chose vous perturbe peut-être dans le geste d’invitation de ce chat honorable. Et c’est normal. Pour nous, Français, le maneki neko paraît nous saluer ou tout simplement nous dire au revoir. Quand nous demandons à quelqu’un de venir, nous tournons notre paume dans l’autre sens, face à nous, et nous faisons un geste de va-et-vient. Au Japon, c’est l’inverse. La paume est tendue vers l’extérieur comme celle du chat. Et la main se courbe vers l’intérieur. Il existe, cependant, des versions occidentalisées afin de plaire à tout un chacun. (rare)

La première fois que j’en ai vu un, c’était sous forme de tirelire. La patte était articulée, fonctionnant à l’énergie solaire. On m’avait assuré qu’il me porterait bonheur sur le plan financier. Car, effectivement, le maneki neko, avec sa grosse pièce dorée, est surtout reconnu pour sa capacité à remplir votre porte-monnaie.
D’ailleurs, En Chine, où il a été adopté, il est appelé zhao cai mao, « le chat qui invite la richesse ». Dans le reste du monde, on lui attribue les noms anglais de Lucky Cat ou Fortune Cat.
Il est représenté de différentes couleurs et avec différents attributs. Et tout ceci n’est pas purement décoratif. Il y a, évidemment, une signification à chaque détail que je vous invite à découvrir maintenant….

Chaque chat à sa place !

Si vous avez l’occasion de vous balader dans les rues nippones, vous pourrez apercevoir de gros maneki neko devant les commerces ou même sur les comptoirs, à l’intérieur. Ils sont là pour faire signe aux clients, les inviter à rentrer ou tout simplement pour apporter la prospérité. Tout dépendra de ce que souhaite le propriétaire du magasin.

Si le chat a la patte droite levée, il amènera de l’argent.
Si c’est la patte gauche, elle attirera le client et tout simplement la chance.

Ce dernier serait le plus répandu. Bien que ce ne soit qu’une affirmation aléatoire qui changerait selon la région où vous vous trouvez.
Cela viendrait d’une croyance qui affirme que lorsqu’un chat fait sa toilette (le geste du maneki neko pourrait très bien s’y apparenter.), c’est signe qu’un visiteur n’est plus très loin. Il est aussi dit que plus la patte est longue et plus l’attraction des bonnes ondes est forte. C’est pour cette raison, qu’au fur et à mesure du temps, on a pu constater un allongement de la patte et un geste qui se dirige de plus en plus vers le haut.
Parfois, on peut tomber sur un chat qui a les quatre pattes levées mais c’est un peu plus rare. C’est comme faire le souhait d’obtenir toute la chance de l’univers.
Il faut croire que les gens sont devenus plus gourmands avec les siècles s’écoulant… Ou qu’ils ont besoin de plus de chance qu’auparavant…
Ces neko racoleurs sont généralement postés devant les centres commerciaux, les débits de boissons ou même les salles de jeux d’argent comme les pachinko (machines à sous dont les Japonais raffolent).

Mais pourquoi s’arrêter juste aux commerces ? Personne n’est contre un peu de chance dans son quotidien. C’est ainsi qu’on retrouve notre chat sympathique devant des temples (endroits de prédilection pour faire des voeux) et dans les foyers domestiques. Une fois que vous avez déniché la statuette qui vous plaît, il vous faudra la placer à un endroit stratégique où tout le monde est susceptible de la voir.
Au Japon, on n’hésite pas à décliner cet objet sous plusieurs formes même sous les plus inattendues. Vous n’avez que l’embarras du choix. Du strap pour téléphone (comme moi), en passant par le service à thé ou à saké, aux porte-monnaies, et même des chaussures. Toutes les filières ont été exploitées? Ce qui vous offre la possibilité de toujours emmener un neko avec vous.

Les tirelires sont un des must-have en matière de dérivation du maneki neko et ce, depuis 1890.

Même la Chine et sa doctrine du feng shui n’y échappe pas. Il existe des talismans pour la maison afin d’y faire entrer la richesse.
Par exemple :

Posé au nord-ouest, votre chat apportera la chance.
Posé à l’ouest, il apportera la richesse en plus de la chance.
Au nord, la santé et au sud-ouest, l’amour.
Posé au centre, il exaucera un voeu.

Voici quelques objets dérivés

• La tasse

 

• Le repose cuillère, le service salière/poivrière, le bento et le service à saké

• Le Kiki et Hello Kitty

• Le strap et la coque pour portable

 

• Les Nike Maneki Neko

• Les bijoux

 

• Le porte-carte et les gommes

 

Un chat précieux !

Le maneki neko peut être fabriqué avec toutes sortes de matériaux, nobles ou un peu moins luxueux. Tout dépendra de la bourse de chacun et de son utilité. Même si, à la base, on se sert de porcelaine et de céramique, comme dans les temps anciens, il est possible de concevoir des statuettes en métal, en bois, en argile ou en plastique. L’or et le jade ne sont pas en reste. Il est tout aussi possible de créer des maneki neko dans ces matériaux plus coûteux.

Pour tous les produits dérivés, il n’y a plus vraiment de règle, comme vous avez pu le remarquer. Il y a du tissus aussi bien que de la ferraille. Bien que le matériau dominant reste tout de même la céramique. Les tirelires qui sont très choyées, et pour en refaire mention, sont généralement fabriquées en plastique ou (toujours et encore) en céramique.

Son lot à porter…

Si vous avez bien observé toutes les photos, vous avez sûrement noté que le maneki neko a presque toujours une sorte de pièce d’or allongée qu’il tient de son autre patte. Cette pièce c’est un koban, ancienne monnaie Japonaise datant de l’ère Edo. L’inscription sur cette pièce indique qu’elle vaut dix millions de ryo. Ce qui est faux en toute logique car si on se fie à la valeur monétaire réelle, un koban équivaut à un ryo. C’est le symbole de richesse le plus représentatif que porte le neko et qui permet de le distinguer. L’association se fait automatiquement dans les esprits et cette pièce joue un rôle évident dans l’image de prospérité que dégagent les statuettes.

Cela étant dit, on peut aussi tomber sur des chats qui ont évolué et qui ne se limitent plus à tenir une pièce mais toute une panoplie de différents objets comme un éventail, un maillet utilisé par les juges, de la nourriture, une petite perle en cristal ou encore un daruma (Autre porte-bonheur et croyance du folklore Japonais. Une tête avec de gros yeux sans pupille qu’il faut dessiner. La première pupille au moment du voeu, et la seconde, une fois que le voeu est exaucé). Il arrive même, qu’un chat porte d’autres petits chats miniatures sur lui ou bien, qu’un gros maneki neko trône près d’un autre petit.

On peut très bien voir des maneki neko plus stylisés représentant des personnages et ne portant rien sur eux, comme c’est le cas de ce chat-geisha que vous pouvez voir sur la photo. Mais pas que… Des personnages d’animés ou des personnages populaires sont parfois transformés en maneki neko, à l’occasion. C’est le cas d’Hello Kitty par exemple (vu plus haut). Bien que son cas soit, en quelque sorte, paradoxal puisqu’il est dit que le personnage même d’Hello Kitty serait inspiré du maneki neko. Finalement transformer un maneki neko en maneki neko, ce n’est que lui rendre justice !

 

Mais revenons-en aux ornements de notre chat préféré.

La tradition veut qu’il porte un collier rouge autour de son cou, agrémenté d’un grelot ou d’une clochette. On peut aussi distinguer une bavette sur sa poitrine. On suppose que le collier et la clochette viendraient directement de l’image des chats que possédaient les nobles de l’époque Edo. Le rouge du collier est dû à une fleur qui servait à teinter les étoffes d’un rouge vif. Fleur, que l’on peut toujours voir représentée sur des kimonos de nos jours. Cette fleur c’est la wisteria floribunda hichirimen ou plus communément appelée hichirimen.

L’autre supposition est que, tout simplement, cet animal est considéré comme un animal de luxe au Japon et qu’il est donc normal que son maître lui fasse l’offrande d’un beau collier.

Pour ce qui est du petit bavoir, on ne sait pas vraiment à quoi il fait référence mais on pense qu’il a peut-être un lien avec les statues d’une divinité bouddhiste que l’on retrouve dans les cimetières ou les temples Japonais, Chinois et autre. Au Japon son nom est Jizô Bosatsu. Il a un aspect enfantin et est le protecteur des nouveaux nés et des enfants malades. Les mères qui ont perdu leurs enfants viennent couvrir sa tête d’un bonnet et lui attachent un bavoir, les deux de couleur rouge. Celles dont l’enfant a été sauvé leur font don d’un bavoir elles aussi, et jettent des pièces à ses pieds.

Le rapport entre les deux n’est pas très clair pour moi, je dois l’avouer, et ce ne sont que des suppositions, je le rappelle. Mais toujours est-il que voir son enfant miraculeusement sauvé est une énorme chance et que le maneki neko étant le symbole par excellence de la chance, il est probable qu’il y ait eu un parallèle qui se soit fait entre le chat et la divinité.

Naissance d’un bienfaiteur et autres histoires…

Le maneki neko descend directement du Bobtail Japonais, un chat un peu étrange et très peu connu en occident. Et pour cause, il y en a très peu. Il n’est pas originaire du pays du soleil levant mais de Chine.
Il y aurait des représentations du Bobtail, au Japon, qui daterait de plus de dix siècles mais on ne peut, en aucun cas, affirmer qu’il est bien question de cette espèce.

Avec sa tête triangulaire, un petit museau rond, des oreilles bien en pointes, ses grands yeux ovales expressifs, il peux être confondu avec une autre race de chats : le Manx.

La particularité qui permet de reconnaître le Bobtail n’est autre que sa queue. Courte et souvent enroulée sur elle-même, elle ressemble plus à une sorte de moignon touffu qu’à une queue de chat, à proprement parler. Ce serait une mutation génétique qui n’aurait touché que les chats Japonais puisque l’île a vécu souvent recluse. Cela ne gêne en rien l’existence de l’animal.

Physiquement il semble fin et longiligne mais il est très musclé. Côté caractère, il fait également un peu ovni. C’est un chat ultra affectueux, joyeux et « bavard » qui ne peut vivre sans ses maîtres. Intelligent, IL aime s’entourer de jouets et prendre des bains. Il a aussi une passion peu commune pour l’électronique. Il est très attiré par la télé, les ordinateurs et autres écrans… C’est bien un chat nippon, j’ai envie de dire !

Un peu d’histoire « Nekomancière »…

 

C’est vers l’année 550 que les Japonais ont commencé à domestiquer des chats. Ils sont arrivés en même temps que le bouddhisme car, avant toute chose, ils servaient à chasser les rats qui menaçaient de grignoter les rouleaux de textes sacrés. Bien plus tard, ils servirent aussi à éloigner les parasites de la soie.

Petit à petit, les chats trouvèrent leur place au seins des foyers et il est dit que les femmes issues de la haute société allaient jusqu’à les tenir en laisse car ils étaient devenus quelque chose de prisé et précieux.

Depuis toujours, ils ont fait couler l’encre et ont inspiré de nombreux contes et légendes, donnant naissance à de bonnes et mauvaises superstitions.

Mais ne nous éloignons pas trop de notre chat porte-bonheur…

Les tous premiers maneki neko auraient vu le jour avant 1807 (l’ère Edo) mais malheureusement, rien ne le prouve là non plus. Ce dont on est sûr c’est qu’un article est parut en 1876 (pendant l’ère Meiji) dans un journal qui les mentionnait et que des statuettes en kimono furent mises à disposition du public dans un temple d’Osaka, à la même époque.

Le gouvernement de l’ère Meiji aurait remplacé toutes les statuettes à caractère sexuel par des maneki neko pour ne pas effrayer les occidentaux. Là aussi ce n’est qu’une théorie sans vraiment de fondement mais elle est très populaire au Japon.

Toujours est-il que l’on trouve quelques légendes sur les origines de notre neko. Je vous transmets celles que j’ai trouvé en parcourant le net et qui sont reprises sur tous les sites :

La légende du temple Goutokuji

Cette histoire commence au début de l’ère Edo, au 17ème siècle. Il existait alors à Setagaya,qui était la zone ouest de Tokyo, un temple en piteux état, pour ne pas dire délabré.

Le prêtre de ce temple avait un chat appelé Tama, et parfois il se plaignait à ce chat de leur situation:  » Tama, je te garde avec moi malgré ma pauvreté, n’y-a-t’il rien que tu puisses faire pour ce temple ?  »

Un jour, Naotaka Ii, seigneur du district de Hikone, (région occidentale du Japon prés de Kyoto), fut surpris au retour de la chasse par une pluie diluvienne. Il décida de s’abriter sous un grand arbre qui se trouvait en face du temple.

Naotaka remarqua alors un chat dont la posture et le geste semblaient l’inviter à entrer dans le temple. Attiré par le félin, Naotaka quitta son abri de fortune, et bien lui en prit: aussitôt aprés, l’arbre était frappé par la foudre. La vie de Naotaka avait été sauvée par ce chat qui n’était autre que Tama.

À la suite de cet incident, Naotaka devint un familier du temple et de son prêtre. Le temple délabré devint celui de la famille Ii, et changea de nom pour devenir le temple Goutokuji. Désormais soutenu par le clan Ii,  le temple devint prospère.

Ainsi Tama le chat avait-il à la fois sauvé la vie du seigneur Naotaka et le temple de la pauvreté.

Après sa mort, Tama fût inhumé au cimetière des chats de Goutokuji avec tous les honneurs, et son histoire donna naissance au Maneki Neko.

Le chat du temple et les samourais (2ème version de la légende)

Des samouraïs (ou dans certaines autres versions : un seigneur féodal) passaient devant un temple sur le parvis duquel se prélassait un chat. Alors que les samouraïs s’arrêtèrent pour regarder le chat, ce dernier, assis sur son séant, les « salua » en levant la patte à son oreille. Intrigués, les samouraïs s’approchèrent du chat. C’est alors que la foudre tomba exactement là où ils se seraient tenus s’ils n’avaient dévié leur route pour répondre au salut du chat. Très reconnaissants, ils firent des dons au temple une fois devenus riches.

La courtisane

Une courtisane nommée Usugumo, qui vivait à Yoshiwara à l’est de Tokyo, avait un chat qu’elle aimait beaucoup. Une nuit, le chat commença à tirer sur son kimono. Quoi qu’elle fasse, il continuait. En voyant cela, le propriétaire de la maison close crut que le chat était ensorcelé et le décapita. La tête du chat vola vers le plafond et écrasa un serpent qui s’y trouvait, prêt à frapper à tout moment. Usugumo était effondrée par la mort de son chat, et pour la consoler, un client lui fit faire une statue de bois de son compagnon. Cette statue fut le premier maneki-neko.

La vieille femme

Une vieille femme qui vivait à Imado à l’est de Tokyo fut obligée de vendre son chat pour survivre. Très rapidement, son chat lui apparut en rêve. Il lui dit de faire sa statue en argile. Elle obéit, et vendit ensuite la statue. Puis, elle en fit d’autres, et les gens les achetèrent. Les statues devinrent si populaires que la vieille femme s’enrichit grâce à elles.

La Geisha

Une Geisha qui tenait une maison de thé à Tokyo. L’enseigne de cet établissement était « le chat d’or ». Les affaires étaient plutôt mauvaises aussi un admirateur de cette geisha lui offrit une grosse somme d’argent. Il s’agissait d’argent volé ! Aussi après le lui avoir remis, il se jeta dans la rivière Sumida. Éblouie par cette preuve d’amour, la geisha le suivit dans la mort. Ce double suicide rendit très populaire et très florissante la maison de thé du chat d’or. L’idée vint alors aux commerçants de prendre le chat comme symbole de la fortune.

Le sanctuaire Bouddhiste

Un sanctuaire bouddhiste appelé « Temple de la sublime vertu » qui hébergeait quelques bonzes vivait très pauvrement. Un jour, arriva un chat affamé avec lequel les moines partagèrent leur maigre repas. Le chat resta avec eux et, curieusement, le temple jusqu’ici ignoré des visiteurs devint un lieu renommé de pèlerinage. C’est là que naquit la coutume d’apporter en offrande un Maneki-Neko afin de voir ses voeux exaucés.

Sachez choisir votre chat !

Ça vous tente un petit chat porte-bonheur???!  Après avoir lu tout cela, vous vous dites, qu’après tout, ça ne peut pas faire de mal ???!

Vous pouvez vous en choisir un via un coup de coeur visuel et adopter celui qui vous a tapé dans l’oeil OU le choisir selon vos besoins. En effet, chaque chat portera une couleur qui correspond, là encore, aux croyances populaires nippones.

– Si vous voulez réussir dans vos études ou offrir un talisman à un de vos proches qui fréquente les bancs de l’école, alors optez pour un maneki neko vert.

– S’il s’agit de trouver le prince charmant ou de mettre toutes vos chances à contribution pour que la relation avec votre futur ou actuel amoureux perdure, choisissez un maneki neko rose. Celui-ci est assez récent car le rose n’est pas une couleur traditionnelle mais contemporaine qui s’est banalisée avec la St Valentin et autres représentations de l’amour qui abusent de cette couleur.

– La pièce d’or du maneki neko est, comme je l’ai dit plus haut, une caractéristique importante de la richesse. Il n’y a pas meilleur symbole de richesse que l’or. Donc si vous souhaitez remplir vos poches de sous, achetez un chat doré.

– Une des choses les plus importantes est la santé. Donc si vous voulez un chat protecteur qui, en plus de vous assurer une bonne santé, est censé contrer les mauvais esprits, prenez le rouge.

– Les chats noirs occidentaux portent la poisse et sont les fidèles compagnons des sorcières et autres créatures maléfiques. Au Japon, c’est au contraire un animal à l’image bénéfique puisqu’il est capable d’éloigner les mauvais esprits mais aussi les mauvaises personnes comme les agresseurs. Ils restent donc, d’une certaine façon, de fidèles compagnons pour la femme Japonaise.

– Si vous voulez vous enrouler dans une aura pure, le maneki neko blanc vous conviendra. En effet, le blanc représente la pureté comme en occident. Vous ne risquez pas de vous tromper. C’est une couleur très forte mais c’est aussi la couleur qu’on trouve le plus sur le marché au japon. La Chine a, elle, une préférence pour le doré.

– Maintenant nous allons parler du plus puissant de tous les maneki neko. Celui qui est le plus recherché de tous: le chat « mi-ke » ou autrement dit, le chat à 3 couleurs. « Mi-ke » signifie triple fourrure et on peut aussi appeler ces tâches: écailles de tortue. Ces couleurs sont des couleurs tout ce qu’il y a de plus naturel pour un chat, blanc à tâches rousses et noires mais chez le Bobtail Japonais, cumuler les trois est plutôt rare. C’est pour cela que ce neko est le minou à tout faire et vous apportera l’ensemble des bienfaits de tous les autres réunis : la sagesse,  la sûreté pécuniaire et la richesse, la pureté et la bonne santé, il écartera les mauvais esprits et les mauvaises intentions, vous ouvrira la voie vers la réussite.

Maintenant que vous vous êtes peut-être arrêté sur celui qui sera VOTRE chat porte-bonheur… vous voulez peut-être savoir où vous le procurer…

J’ai trouvé quelques boutiques sur le net. Autant vous dire qu’elles ne manquent pas. Il suffit de fureter un peu pour ensuite trouver le modèle dont vous rêvez. Je vous poste tout de même les quelques adresses que j’ai mis de côté pour mes possibles achats !

Maneki-neko.fr

La Chineuse

Asia Décos

Assurez-vous de l’avoir avant le 29 septembre (ça vous laisse un peu de temps) car ce jour-là, il faudra faire un voeu. Si votre souhait se réalise au cours de l’année et avant le 29 septembre d’après, alors l’usage veut que vous libériez votre neko de l’esprit bienfaisant qui l’habite pour que ce dernier puisse bénéficier d’un repos mérité. Pour cela, il est nécessaire d’aller trouver un prêtre apte à user de cette pratique. Le seul hic, c’est que trouver un temple Japonais dans le coin risque d’être un peu difficile.

 

Les Maneki Neko Célèbres !

La Japanimation aime les chats ! C’est simple il y en a partout et beaucoup en sont les vedettes ! Pour ne pas aller plus loin, prenons Miyazaki et son Chat-Bus ou même, celui qui me vient toute de suite en tête, « Le royaume des chats » d’ Hiroyuki Morita, diffusé lui aussi par les studios Ghibli. Des références aux chats, il y en a juste à foison. Je ne ferai donc pas un travail de recherche titanesque pour vous partager une liste à n’en plus finir. J’aimerais tout de même que vous finissiez cet article sans vous endormir, si possible !!!!

Par contre, trois personnages, hormis Hello Kitty dont j’ai fait mention plus haut, semblent être fortement inspiré des maneki neko.

MIAOUSS

La team Rocket est de retour pour vous jouer un mauvais tour….

 

Toujours es quête d’argent, Miaouss porte souvent sa patte à l’oreille. Il a en plus, le symbole du maneki neko, c’est à dire le koban…. sur le front!!!!! En même temps, ça évite d’avoir les pattes encombrées! Pour un Pokemon, ça peut être vital!

MAÎTRE KARIN


J’ai été très étonnée pour ce personnage de Dragon Ball. À  part que c’est un chat blanc, il n’y a pas d’autre signe distinctif. Mais pourquoi pas ?! C’est un chat qui porte chance à Sangoku et protège sa santé en lui donnant des senzu (Haricots magiques). Il vit dans un lieu sacré et est proche du divin…

DORAEMON

 


Pour Doraemon, je n’ai lu nulle part qu’il est inspiré du maneki neko mais je lui trouve une forte ressemblance. Il n’a pas d’oreille, certes, et c’est un robot mais il porte les collier rouge et le grelot, en plus d’avoir un abdomen qui pourrait se confondre avec une bavette. De plus son rôle est d’empêcher un adolescent de s’endetter lui et sa famille… Qu’est-ce vous en dites ??? Maneki neko ou pas ?!

Et pour finir…

Les maneki neko servent souvent l’espace publicitaire ! Parfois le koban et ses autres accessoires sont remplacés par des noms de produits. J’ai trouvé des petites vidéos publicitaires où un chat et une oie en sont les vedettes ! Ils représentent la société AFLAC. Ce sont des mutuelles et assurances vie.
L’oie était initialement la mascotte Américaine. Les Japonais ont choisi d’y apporter leur touche en incorporant le chat qui fusionne avec l’oie pour le bien être de la population et les deux se transforment en un maneki-neko-canard (Il me semble que c’est d’ailleurs son nom si vous remplacez canard par « duck » prononcé à la Japonaise – mais je ne voudrais pas dire de bêtise) !

C’est très efficace ! La chanson est tellement mignonne qu’elle vous reste de suite dans la tête ! (À la maison, bébé est super fan)



Et en plus… Y’A LES VERSIONS EN LIVE !!!!!!!! (ou presque)

Ha oui, moi aussi je suis toute shiawase (*heureuse) quand je regarde ces pubs. Elles m’éclatent !



Avec l’acteur Hamada Gaku qui a joué dans Proposal Daisakusen


Mattez-moi les yeux du chat quand il lève son verre…..


 

Du pur bonheur vous dis-je !
Heeey, p’t’être bien que ça fonctionne, en fait ! Il suffit de contempler un Maneki Neko pour se sentir heureux !

Maintenant que tu as fait mon bonheur… ABOULE LA THUNE, LE CHAT !!!!!

 

 

 

 

9 commentaires

  1. NYAAAAAA!!!

    Ah les chat et le Japon! Ils ont même inventé le langage dit Moe ou les phrase se finissent pas « Nya »!! (eurkk cela dit en passant^^)
    Très bon article que j’ai pris plaisir à lire!! Mais la vidéo de fin…. ahem^^ enfin du moment que le canard s’appelle pas Yuuki ca va^^

    J'aime

  2. Merci pour l’info et pour le compliment Aromatic et Sens.
    Je mets ton lien directement pour ceux que ça intéresse:

    http://www.aromatic-et-sens.com/feng-shui-chat-maneki-neko-dore-symbole-feng-shui,fr,4,FSSCR-4.cfm

    Merciiiiiiiiiiiii Yuuki-Chan!!!!! :p
    Non non le canard c’est le rôle d’un autre piaf que nous connaissons bien!!!!! *air sous-entendu*
    Moi je fais le chat! En même temps c’est mon signe astrologique vietnamien… -_-‘
    Oui sinon c’est lapin…. J’veux pas être un lapin… 😥

    J'aime

  3. Ha nan mais les vidéos c’est un vrai bonheur!!!! Chieki est devenue complètement neurasthénique en les voyant!!! Elle remettait le même passage 100 fois de suite. ça faisait vidéo rayée et elle en pouvait plus!!! À 1h du mat, j’vais te dire, mes voisins ont du être contents!
    Roooh au pire on leur aurait fait un duo:

    ♪ shiawase yo shiawase yoooo ♪

    Nyaflac! O_O AFLAC!!!!!! è_é

    J'aime

  4. Non mais je suis devenue dingue en voyant les vidéos! J’arrivais plus à m’arrêter de les repasser tellement je riais.
    Mes préférés: celle du mariage avec le chat qui lève son verre plein de fougue en hurlant « NIAAFLAC! ». Sérieux, regardez bien la tete qu’il fait! Il a des yeux démesurés grands ouverts et fixe avec une attention accrue le plafond. Il est shooté ce chat, oui!
    Et la toute dernière, ce con de chat n’a toujours pas compris que c’était Aflac et pas Niaflac. Observez la tête outré du canard, le bec entrouvert, on imagine très bien la suite: c’est un bon coup de bec qui l’attend le chat!
    Aaaah, tiens, d’ailleurs je vais encore me les repasser juste pour le plaisir.

    J'aime

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s