STAND Up!!

SYNOPSIS

Shouhei, Kengo, Kouji et Hayato sont amis depuis qu’ils sont petits et vivent dans le même quartier. Derniers puceaux du lycée à 17 ans, ils sont les victimes des moqueries des playboys et surtout de celles d’une bande de kogals menée par Maki leur leader, qui les ont « affectueusement » surnommés les Dotei Boys 4 (ou DB4) soit les 4 puceaux.

Voilà donc nos compères résolus à perdre leur virginité. Et quoi de mieux pour cela que l’approche de l’été.
Ils vont dans ce but concocter des plans tous plus farfelus les uns que les autres et devenir enfin des hommes.

Mais ça, c’était sans compter sur l’association des parents du quartier, bien décidés à leur mener une guerre impitoyable afin de les empêcher de devenir impurs.

C’est aussi à ce moment que Chie, une amie d’enfance dont ils étaient tous amoureux, réapparaît soudainement après 11 ans d’absence…. mais en ayant quelque peu changé. À leur grand désarroi, la jolie petite fille est devenue une adolescente un peu boulotte portant lunettes et appareil dentaire !

Entre amour et amitié, cet été se révélera inoubliable pour tous et laissera une empreinte sur chacun d’eux…

 


 MV


OPENING


 

FICHE TECHNIQUE

Titre: Stand Up!!
Genre: École, Comédie, Amour & Amitié
Nombre d’épisodes: 11
Durée: 45 min
Chaine productrice: TBS
Période de diffusion: du 4 juillet 2003 au 12 septembre 2003
Horaire de diffusion: le vendredi à 22h00
Générique: Kotoba Yori Taisetsu na Mono par Arashi

CASTING

* Ninomiya Kazunari dans le rôle de Asai Shouhei
* Yamashita Tomohisa dans le rôle de Iwasaki Kengo
* Suzuki Anne dans le rôle de Oowada Chie
* Narimiya Hiroki dans le rôle de Udagawa Hayato
* Oguri Shun dans le rôle de Enami Kouji
* Shaku Yumiko dans le role de Mochizuki Isuzu
* Matoba Koji dans le rôle de Kimura Mitsuhiko
.
ÉQUIPE DE PRODUCTION
Scénariste: Kaneko Arisa
Producteur: Ishimaru Akihiko
Réalisateurs: Tsutsumi Yukihiko, Kato Shin, Hirakawa Yuichiro
 

MON AVIS

Voilà un drama qui commence un peu à dater (2003) mais qui vaut tout de même sont pesant d’or !
Frais, délirant, direct et très drôle, ce drama peu surprendre de prime abord à cause de son franc-parler. Rares sont en effet les j-drama qui osent aborder de front l’épineux sujet de l’amour et de la sexualité.
Une franchise et une spontanéité qui changent de la pudibonderie courante de la société japonaise, et franchement ça fait du bien !
Sorte d’American Pie à la sauce nippone, Stand Up!! nous raconte l’histoire de ces 4 jeunes garçons plutôt maladroits qui ont bien du mal à appréhender la gente féminine, et qui de ce fait, à l’aube de leur 17 ans, se retrouvent encore puceaux bien malgré eux.
Mais je vous rassure de suite, tout rapprochement avec ce film s’arrête là, car à la différence de son homologue américain, Stand Up!!, lui, ne fait aucunement dans la vulgarité ! Même si le thème principal est la sexualité et que, oui soyons honnête, ça parle énormément de sexe, le sujet est toutefois traité avec beaucoup de retenue et de façon bien plus intelligente et subtile, comme savent si bien le faire en règle générale nos amis japonais !Shouhei, Kengo, Kouji et Hayato sont juste la représentation de 4 adolescents tout ce qu’il y a de plus commun, obsédés par le sexe comme n’importe quel adolescent de cet age pourrait l’être.
Asai Shouhei (Ninomiya Kazunari), le personnage principal, est un garçon des plus ordinaires physiquement, rien ne le démarque spécialement. Ses parents, commerçants, détiennent une petite pharmacie. Il est honnête, sensible, attentionné et fidèle envers ses amis, n’hésitant jamais à répondre présent quand ces derniers ont besoin d’aide. Mais il aussi le plus immature des 4. Innocent et naïf, il a tendance à avoir une vision quelque peu embellie et romancée de la femme, et idéalise sa professeur d’anglais, Mochizuki sensei, dont il est profondément amoureux.
Iwasaki Kengo, ou Ken-Ken (Yamashita Tomohisa), est lui au contraire le plus pondéré du groupe. Calme, réfléchi et sérieux, il est le seul a avoir une petite amie depuis un certain temps déjà, mais n’a jamais réussi à aller au delà du simple baiser à son grand désespoir. C’est un féru de trains qui ne peut s’empêcher de citer les noms et modèles de ceux qu’il voit passer. Sa mère, divorcée, gère un petit hôtel, qui leur fait office de QG.
Enami Kouji, ou Ko-Kun (Oguri Shun), est le capitaine de l’équipe de football du lycée. Grand, confiant et adroit dès qu’il a un ballon entre les pieds, il perd cependant toute contenance lorsqu’il se trouve face à une fille devenant soudainement timide, mal à l’aise, débitant des phrases incompréhensibles et du coup s’emportant facilement contre lui-même. Mais c’est justement son inexpérience qui le rend très touchant.
Udagawa Hayato (Narimiya Hiroki) est le rockeur du groupe, emportant partout sa guitare avec lui. En dehors de la musique, son passe-temps favori est de reluquer les filles en maillots de bain à la piscine ou dans les vestiaires. Véritable obsédé des sous-vêtements féminins depuis sa plus tendre enfance, sa spécialité est d’essayer de regarder sous les jupes des filles. Il est le souffre douleur préféré de Maki, la chef des Kogals du lycée, qui adore se défouler sur lui en lui envoyant un fameux coups de pied bien relevé, ce qui n’est pas pour déplaire au jeune homme, puisque l’espace d’un instant il peut alors admirer sa petite culotte!

Comme on peut s’en douter, bien des péripéties, toutes plus mouvementées les unes que les autres, attendent notre quatuor. Heureusement pour eux, un nouveau personnage va refaire irruption dans leur vie, et pas des moindres puisqu’il s’agit d’une jeune fille, Chie. A son contact, ils pourront avoir un aperçu un peu plus clair des attentes féminines face à l’amour et à la sexualité.

Oowada Chie (Suzuki Anne) est une fille avec qui ils aimaient jouer enfants. Elle débarque à l’improviste le temps de l’été dans sa ville natale afin de revoir ses anciens amis. Mais Chie a bien changé depuis la dernière fois qu’ils l’ont vu il y a de cela 11 ans, à tel point qu’elle en est presque méconnaissable: boulotte, lunettes, et vêtements peu féminins, elle n’est pas le genre de fille à attirer l’attention des garçons, et devra regagner petit à petit l’amitié des 4 garçons. Le temps de son séjour, elle est généreusement hébergée dans la maison de Shouhei. Mais son retour impromptu n’est finalement pas aussi anodin qu’elle veut bien laisser paraître…

Entre situations absurdes et délires à gogo, on ne peut que passer un agréable moment où l’humour est constamment au rendez-vous. Il n’y a d’ailleurs qu’a voir le titre du drama Stand Up!! et son association d’idées: il fait aussi bien référence à la transition de l’adolescence vers la maturité, qu’à une métaphore on ne peut plus érectile.

On devine aisément que les scénaristes eux-mêmes ont du bien se marrer en écrivant le scénario.  Cet humour est également présent dans tous les personnages secondaires très stéréotypés certes mais d’autant plus tordants : entre le professeur de sport sans cervelle qui mise tout sur ses muscles, ou Naoya (Tsukamoto Takashi) le Don Juan de service jamais avare de conseils et qui ne sort jamais sans son harem personnel de filles, ou encore Tanaka kun un autre étudiant qui, malgré son physique plus qu’ingrat et répugnant à souhait, à lui réussit à franchir le cap de la virginité, mettant ainsi nos amis face à leurs échecs constants en apparaissent à chaque épisode avec une nouvelle fille à son bras (un personnage vraiment loufoque qui a la particularité d’adopter un look improbable à chaque nouvelle conquête!).

Les parents ne sont pas en reste non plus : débordants d’originalité, ils sont à l’origine de biens des situations cocasses et sont bien décidé à mener la vie dur à leurs garnements de fils.
Pour cela, ils se sont réunis pour former un conseil de quartier dont le but ultime est en fait la surveillance de leurs bambins. Ils déplorent le comportement des jeunes d’aujourd’hui et sont totalement opposés au fait qu’ils puissent avoir des relations sexuelles aussi jeunes. C’est une guerre perpétuelle qui s’établit entre les deux camps, chacun cherchant à avoir le dessus sur l’autre.

Même si le sexe et l’humour y tiennent une place prépondérante, il serait injuste de réduire ce drama juste à cela, car Stand Up!! est aussi une réflexion légère sur la société japonaise et sur les mœurs de sa jeunesse.
Il cherche à démontrer l’hypocrisie d’une société qui par excès de pudeur rejette le sexe en rendant le sujet tabou, alors qu’il fait naturellement partie de la vie quotidienne de chacun.
Ces mêmes parents qui œuvrent pour l’interdire sont les premiers à le faire, alors pourquoi un tel blocage ? L’hypothèse qui est émise dans le drama, est que cette hostilité serait uniquement due soit parce qu’elle reflète un refus des parents de voir ses enfants grandir soit parce que eux-mêmes dans leurs vies sont frustrés par le sexe. Une hypothèse pleine de bon sens qui donne à réfléchir.
En conclusion, Stand up!! est un drama que je conseille vivement ! Sans prétention et plein d’humour, il offre des moments agréables et un bon état d’esprit. On s’attache très vite à ces personnages totalement délurés et on suit avec plaisir leurs petits déboires. Les passages complètement délirants laissent parfois place à d’autres un peu plus sérieux mais toujours avec beaucoup de légèreté et de finesse. À voir comme un divertissement très récréatif et vaguement explicatif sur la recherche amoureuse et sexuelle de la jeunesse japonaise.


ÉPISODES EN STREAMING

Cliquez !

 

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s