SEIREI No MORIBITO [Guardian Of The Spirit]

Synopsis

Tous les cent ans, une funeste prophétie est annoncée par les astres: un œuf contenant l’esprit sacré de l’eau est inséré dans le corps d’un être vivant qui l’hébergera jusqu’à son éclosion. Naîtra alors un démon qui provoquera sécheresse et désolation sur terre.

Le destin choisit Chagum, le second prince du Royaume Impérial de Yogo, âgé de 11 ans, pour en devenir le réceptacle. Afin de contrer la prophétie et sauvegarder sa suprématie, l’Empereur fomente une tentative d’assassinat sur son jeune fils. Mais celui-ci est sauvé in extremis par Balsa, une guerrière de 30 ans, armée d’une lance et reconvertie en garde du corps, suite à un tumultueux passé où elle prit la vie de 8 personnes qui lui étaient chères. De retour dans la région de Yogo ,après deux années d’absence, elle tente d’expier ses crimes en protégeant la vie de 8 autres personnes.

En remerciement de son sauvetage, elle est invitée à passer la nuit au palais. Elle y fait la connaissance de l’Impératrice qui l’informe des complots de l’empereur et la supplie d’emmener Chagum en dehors du royaume et d’en devenir la tutrice. Balsa accepte et Chagum devint ainsi la 8ème vie qu’elle se devra de protèger.
Commence alors une course pour leur survie à tous deux.

 


Génériques

Opening : Shine par L’Arc~en~Ciel


Ending : Itoshii Hito he par Sachi Tainaka


 

Fiche technique

  • Titre japonais: 精霊の守り人 / Seirei no moribito
  • Titre français: Le gardien de l’esprit sacré
  • Genre: Aventure, Fantastique
  • Épisodes: 26
  • Durée: 25 minutes
  • Première diffusion au Japon: 7 avril 2007

Équipe de production

  • Réalisation: Kenji Kamiyama
  • Auteur original: Nahoko Ueashi
  • Chara-design: Gatou Asou
  • Musique: Kenji Kawai
  • Animation: Production I.G

 

 

 

Mon avis

Seirei no moribito est un anime qui tient une grande place dans mon cœur et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour son graphisme exceptionnel. Il s’en dégage un tel esthétisme, les décors sont riches en couleurs et dessinés avec tant de soin que c’est un ravissement pour les yeux.
Ensuite pour sa poésie. Bien que l’histoire soit centrée sur l’évolution de la relation entre Balsa et Chagum, c’est un autre personnage qui retient l’attention: celui de la nature. Elle est omniprésente tout au long de l’histoire, tant au travers des décors (avec notamment la vision de vastes et belles campagnes japonaises et de forets), que dans l’aspect fantastique du scénario, avec le monde des esprits sacrés, et celui des chamans. Ce côté mystique apporte une magie en plus.
On retrouve également ce souci d’esthétisme et de poésie dans les scènes de combats, peu nombreuses certes, mais d’autant plus exquises. Chorégraphiées à merveille, les mouvements sont empreints de grâce et de fluidité.

Un autre point m’a particulièrement plu dans cet anime, c’est l’importance qui y est accordée aux femmes. À bien y regarder, ce sont elles les héroïnes de cette histoire. J’ai déjà parlé de la nature vue comme la mère protectrice des hommes et de la terre.
Il y aussi Balsa qui tient le rôle principal. C’est une femme atypique puisque guerrière, célibataire et âgée de 30 ans (ce qui pour la société japonaise est considéré comme étant une vieille fille), elle est belle, fière et forte comme un homme, et va devenir une mère de substitution pour Chagum.
Elle le protégera coûte que coûte, face à l‘adversité.
Et pour finir la chamane, Torogai, qui sera l’intermédiaire entre le monde des hommes et celui des esprits de la nature. Elle est celle qui possède le plus de connaissances pour comprendre ce qui arrive à Chagum.

Seirei no moribito est la preuve qu’un anime n’est pas exclusivement réservé aux enfants ou aux adolescents. Le scénario est ici construit, mature et complexe.
Les personnages ont des caractères bien définis. Tous sont travaillés: aussi bien les principaux que les secondaires. J’ai trouvé intéressant de voir l’évolution de certains d’entre eux.


L’intrigue quant à elle se déroule doucement, le rythme reste posé tout au long de l’anime, les scènes d’action ne sont pas fréquentes. Et à aucun moment il n’y a de grand bouleversement dans l‘histoire. Je conçois que ceci pourrait en lasser plus d’un mais moi ça ne m’a absolument pas gêné. Je suis restée sous le charme tout au long des épisodes.

À ceux qui ne connaissent pas encore Seirei no moribito, je ne peux que vous encourager à le regarder et presto! J’espère que vous y serez aussi sensible que je l’ai été.

 


.
Épisodes Streaming

Cliquez !

 

 

 

4 commentaires

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi Chieki. C’est un très bel anime , un must au niveau graphique. J’ai aussi bien aimé l’opening signé L’Arc~en~ciel.

    J'aime

  2. N’est-ce pas, hidelirium! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cet anime, je suis rentrée dedans dès le générique et même si je suis pas fan de ce que fait L’Arc~en~ciel, je trouve que cette chanson « shine » s’accorde finalement très bien avec l’anime.

    J'aime

  3. Je suis vraiment content de voir cet anime référencé, c’est vraiment un incontournable pour moi.
    Tu m’aurais entendu si je ne l’avais pas trouver ici mam’zelle Chiisana!!!! XD

    Mais bon puisqu’il est là j’ai rien à dire

    J'aime

    1. Heeeey! J’te connais, toi!!!! Tu serais pas mon capitaine???? XD
      Oui il devait y être forcément! Un des plus beaux animes si ce n’est LE plus beau que j’ai jamais vu.
      Bon on est un peu à la traine niveau manga mais ça va venir!!!
      Par contre y’a pas encore fairy tail….. *siffle*

      J'aime

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s