LEGEND of TWINS DRAGON

SYNOPSIS

Liang Bi est le fils d’un expert en Wing Chun, le très respecté Liang Zhan. Bi est quelqu’un d’impatient mais surtout d’impulsif. Ses rapports avec son père sont conflictuels. À cause de cela, Zhan refuse d’apprendre le poing du Wing Chun a son fils, bien que celui-ci ait une facilité naturelle pour les arts martiaux.
Lors d’un tournoi, Bi rencontre Gao Ming. Et c’est à partir de là que les choses se corsent. Si Bi cherche a inventer sa propre technique et s’est toujours entrainé seul, Gao Ming, lui, a eu un maitre et applique son savoir. Il lui est supérieur de toute évidence.

Mais voilà, l’employeur de Gao Ming, Mr Lung, demande à ce dernier de perdre le tournoi face à Bi. Et ce, dans le but de se venger de l’humiliation que Bi a infligé à son fils. Car celui qui gagne est vite imbu de sa personne, et la chute n’en est que plus rude…

 



FICHE TECHNIQUE

Titre anglais : Legend of twins dragon
Titre original : Shuang Long Ji
Année : 2007
Pays : Hong-Kong
Genre : action / arts martiaux
Durée : 1h45
.

RÉALISATION

Réalisateur : Gary SING
Chorégraphe : Stephen TUNG Wai
.

CASTING

Nicholas TSE Ting-Fung
YUEN Biao
Sammo HUNG Kam-Bo
Gordon LIU Chia Hui
Sammy HUNG
Rain LI
Chui HEUNG Tung
Ji CHUN Hua


MON AVIS

Il faut savoir que ce film n’est autre que le résumé de la série Win Chu qui contient quand même 40 épisodes. La série est elle inspirée d’un film de Sammo Hung qui s’appelle Prodigal Son.
Pour en revenir au film, ce sont donc les meilleures scènes de la série, savamment regroupées entre elles, qui sont présentées. Le tout nous donne un long métrage d’1h45 au total. C’est pas mal, j’ai envie de dire.
Les producteurs ont trouvé bon de faire disparaître la romance qu’il y a dans la série pour ne laisser place qu’à l’essentiel. Il en va de même pour les personnages secondaires. Mais du coup, plusieurs scènes de combat, joliment chorégraphiés, passent à la trappe.
Un autre point perturbant de ces scènes coupées, c’est qu’il subsiste des questions dans nos petites têtes à la fin du film.
On passe du coq à l’âne et on se demande si l’espace d’un instant on a pas été aspiré dans un trou noir.
C’est l’effet que ça m’a fait. Je ne savais pas encore que ce film était un condensé d’autre chose.
Par exemple, le temps qui s’écoule sur plus de deux ans dans l’intrigue, vous semble n’être que 2 jours.
Ou encore, le maître de Liang zhan apparaît comme par magie au moment opportun, bien évidemment.
Sauf qu’on ne savait même pas qui il était avant qu’il n’atterrisse de nulle part.
Encore un… On sent que la jeune fille, dont je ne sais même pas le nom, est amoureuse de Bi et que Gao Ming (Le fils de Sammo Hung! Et si! Et si!) est amoureux d’elle…. Mais on ne saurait en dire plus. Ça vous donne l’impression bizarre qu’il y a anguille sous roche mais que vous ne pourriez pas jurer de ce qu’il se passe.
Pareil pour le fils de Mr Lung qui en veut à mort à Bi et dont ils veulent se venger tous les deux. Mais pourquoi….???????
À part ces petits inconvénients pour les téléspectateurs, le film tient la route et il est inutile de dire que les combats sont très gracieusement orchestrés, en toute fluidité, et sans violence apparente. On dirait que c’est d’une facilité enfantine… J’ai essayé après… ça ne marche pas ! (Hey, toi ! Me juge pas !)
Je parle des téléspectateurs car ce film était (dans l’temps) proposé par la Team Asiamania qui était liée à la Team Scorpions (team dans laquelle j’officiais). J’ai discuté avec leur Boss de triade (il y a toujours un boss mafieux dans une team) qui l’a entièrement traduit.
Du fait des bouts manquants, ce film est devenu un réel casse-tête pour lui et il s’est senti perdu plus d’une fois. C’est vous dire !

En parlant d’Asiamania, je vous conseille vivement de vous y inscrire si vous aimez les grands classiques du ciné asiat’. Mais pas que, car ils proposent aussi quelques films plus récents. En tout cas, vous aurez à faire à des connaisseurs, et qui plus est, des connaisseurs sympathiques et accueillants. Pas de grosses têtes qui philosophent 5h sur une scène et qui vous prennent de haut…. Non, non, que des gens simples ayant une passion commune.

Pour résumer (et pour raccourcir mon blabla), si vous ne voulez pas regarder la série, ce film est un bon raccourcis.
Ce qui ne vous empêche en rien d’y jeter un oeil, à tout hasard, même si je le conviens, 40 épisodes c’est long. Cela dit, certains dramas atteignent facilement les 80 épisodes et sont pourtant très acceptables si ce n’est plus.
Le problème majeur sera de trouver  WING CHUN mise à disponibilité !
Si vous aimez vous retrouver dans l’univers des arts martiaux avec un film où il n’y a pas de temps mort et où les draps de soie colorés dansent avec le vert des arbres et les tentures rouges. Ne vous gênez pas ! C’est 1h45 de dépaysement.
J’ai passé un bon moment avec ce film et j’ai adoré le dernier combat. Et vous ? Ferez-vous une technique millénaire tout en vous rendant dans la cuisine, une fois que vous l’aurez vu? (Dans la cuisine ou ailleurs… Moi j’allais me faire un thé !!!!)
N’hésitez pas à me le murmurer discrètement à l’oreille …


PS : Heum... par contre... C'est moi ou est-ce qu'il y a un problème les mots TWINS DRAGON?

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s