My BOSS, My HERO [Version Japonaise – La seule, la vraie]

SYNOPSIS

SAKAKI Makio est l’héritier du gang de Yakuza « Kantô Sharp Fang » et il doit devenir le « 3ème ». Violent, enragé, leader de son groupe, il ne sait vivre que pour son clan, l’alcool, les femmes et le pudding.
Depuis tout petit il ne pense qu’à se battre. Il n’a jamais connu une seule défaite.
A 19 ans il est surnommé « Tornado Maki » suite à sa victoire sur une bande toute entière.
Son rêve ? Succéder à son père, coûte que coûte et devenir le prochain boss du clan. Mais bien que Makio ait les qualités d’un chef, il lui manque quelque chose…. l’intelligence !!!!
Il n’a jamais vraiment suivi un cours et sa capacité à réfléchir ne dépasse pas les 90 secondes !
Après avoir fait échouer une transaction avec la pègre de Honk Kong parce qu’il ne savait pas compter de 5 en 5, son père, agacé par la débilité de son fils, prend une grave décision. Si son fils veut lui succéder, il devra retourner au lycée et obtenir un diplôme de fin d’études. S’il échoue le trône reviendra à Mikio, son jeune frère universitaire mais à la santé fragile.
A 27 ans, il doit alors cacher son identité et tenter de se faire passer pour un simple étudiant de 17 ans pour pouvoir intégrer la classe 3-A et toucher peu-être à son but.

 

TEASER (Ne pas tenir compte des 30 premières et 30 dernières secondes.)


FICHE TECHNIQUE

Titre : My Boss, My Hero
Pays: Japon
Année : 2006
Genre: école, comédie
Episodes : 10
Ending : Sorafune par TOKIO

CASTING

* Nagase Tomoya dans le rôle de Sakaki Makio
* Tegoshi Yuya dans le rôle de Sakurakouji Jun
* Tanaka Koki dans le rôle de Manabe Kazuya
* Aragaki Yui dans le rôle de Umemura Hikari
* Murakawa Eri :dans le rôle de Hagiwara Saki
* Kashii Yu dans le rôle de Minami Yuriko
* Iwaki Koichi dans le rôle de Minami Takayuki
* Kikawada Masaya dans le rôle de Sakaki Mikio
* Minemura Rie (峯村リエ)
* Nakamura Yasuhi (中村靖日)
* Motai Masako dans le rôle de Mizushima Tsubaki
* Osugi Ren dans le rôle de Kuroi Teruyuki
* Ichimura Masachika dans le rôle de Sakaki Kiichi
* Nishina Hitomi dans le rôle de Sakurakoji Hitomi
* Tanaka Yoji
* Andrew Lien
* Yamazaki Shigenori (ep3)
* Ishibashi Renji

 


 

MON AVIS

MAIS QUEL DRAMA GENIALISSIME !!!

Je vous avertis, vous avez à faire à une fan inconditionnelle de My Boss My Hero et accessoirement de Nagase Tomoya (à ce propos, une petite précision s’impose : en plus d’être un excellent acteur et, disons-le, un très bel homme, il est aussi le chanteur du groupe TOKIO et c’est lui qui interprète le générique de fin).
Ce drama fait partie de mon top favori en matière de J-drama, et il reste indétrônable.
maxresdefault-2Mais commençons par le commencement. My Boss My Hero est ce qu’on appelle un school drama, c’est-à-dire un drama qui a pour cadre l’environnement scolaire.
Et comme tout bon school drama qui se respecte, il aborde les mêmes thèmes récurrents à ce genre de drama, à savoir la réussite scolaire, la persévérance et le dépassement de soi, la beauté du lien qui lie l’élève à son professeur, et l’importance de l’amitié. Ça on n’y échappe pas.
Mais ce qui fait l’originalité de ce drama c’est son comique totalement délirant et irrésistible !
Il n’y a qu’à voir le synopsis : « Sakaki Makio, un yakuza de 27 ans se retrouve contraint, au vue de sa stupidité de retourner à l’école. Autant dire un monde nouveau pour lui où il n’y a pratiquement jamais mis les pieds. Et il devra alors cacher sa véritable identité de yakuza s’il veut se faire intégrer. »
C’est une histoire plus qu’improbable mais qui donne lieu à toutes sortes de situations burlesques.

Imaginez ce mafieux inculte, habitué à évoluer dans un monde régi par la violence, les femmes et le tabac, qui devra se contenir et faire bonne figure s’il espère obtenir son diplôme de fin d’année !
 Chaque épisode sans exception est à hurler de rire. Dès la première scène on est plongé dans cette ambiance avec la transaction de 27 millions raté par Makio parce qu’il ne connait pas ses rudiments de mathématique.
Et comment ne pas vous parler de cette scène anthologique du pudding ou les élèves de toute l’école entrent dans une compétition infernale, dont le but est d’obtenir les très rares et délicieux pudding servis à la cantine, sachant que notre yakuza préféré est un féru de ce dessert et qu’il est capable des stratégies les plus farfelues pour le gagner.
Ou lorsque pour éviter d’être interrogé par son professeur, alors qu’il ne comprend pas la leçon, il le fixe intensément tout en faisant une grimace pas possible sensée intimider le dit professeur (moi c’était de me cacher derrière mes longs cheveux, à chacun sa technique !).
Ou de la très particulière gymnastique matinale, réservée aux retardataires pour les punir, rythmée par la marche de Radetzky de Johann Strauss Sr.
Ou bien lorsqu’il se transforme en super justicier de la jeunesse pour sauver ses camarades de classe gardant ainsi son anonymat.
Ou encore sa tête dépitée, quand les trois grandes terreurs de sa classe lui apprennent comment se rebeller contre l’autorité en mangeant des glaces, assis devant l’entrée du magasin, après avoir lu un maximum de mangas sans se faire jeter du magasin ou en séchant les cours, pour jouer au pachinko et boire des cocktails non alcoolisés au café du coin.
Je vais m’arrêter là mais il y en a encore tellement d’autres plus surréalistes et hilarantes les unes que les autres, que c’est un vrai bonheur !

L’autre grande force de ce drama réside dans son casting impeccable et ses jeux d’acteurs excellents.

– Je parle bien évidement de Nagase Tomoya qui exprime ici tout son talent. Il arrive à passer du statut de gentil étudiant à celui de féroce yakuza, rien que par les expressions de son visage, et quant à l’aspect comique du rôle, il n’y a vraiment que lui qui le fait aussi bien, on dirait du sur mesure.
 – Tegoshi Yuya joue Sakurakouji Jun (ou Sakura-machin comme l’appelle Makio) un gentil et attentionné camarade de classe. Il s’attachera très rapidement à ce dernier jusqu’à en devenir son meilleur ami. Il ne le sait pas mais il risque sa vie chaque fois qu’il appelle affectueusement notre futur chef yakuza, Maki.

– Aragaki Yui est Umemura Hikari, une autre camarade de classe de Makio qui le soutiendra alors qu’il est la risée de toute sa classe. Elle est l’aînée d’un tas de frères et sœurs et n’aime pas la violence, ce qui posera un cas de conscience à notre yakuza qui en tombe amoureux.
 – Kashii Yu est tout bonnement stupéfiante en professeure strict mais qui veut à tout prix aider ses élèves. Elle est surnommé « masque d’acier » par Makio à cause de son expression sévère. Il faut savoir qu’elle n’avait que 19 ans lors du tournage !!!
 – Tanaki Koki est très drôle en Manabe Kazuya, un jeune yakuza entièrement dévoué à son aniki, Makio. Il est prêt à tout pour le servir même si cela implique apprendre la broderie ou la cuisine. Koki a reçu par la suite le prix du meilleur second rôle masculin lors du 50ème Television Drama Academy Awards pour sa prestation.

– Kikawada Masaya interprète Sakaki Mikio, le frère cadet de Makio. C’est un personnage exaspérant. Très imbu de lui-même et fier de son intelligence, il tentera de voler la place de chef de gang qui doit revenir à Makio. Il m’énervait vraiment celui-là, au point que j’avais envie de lui lacérer le visage chaque fois que je le voyais!

Pour résumer, My Boss My Hero s’inscrit parmi les meilleurs dramas comiques. Il est déjanté et hilarant, je vous le conseille si vous avez le blues, c’est un super remède contre déprime !
Voilà, j’espère avoir transmis à travers ces lignes tout l’enthousiasme que j’ai ressenti en visionnant ce drama. C’est un pur joyau qui doit absolument faire parti des dramas à voir en priorité !

 

ÉPISODES EN DDL OU EN STREAMING

 

 

2 commentaires

  1. Dans mes bras Chieki, j’ai aussi adoré ce drama. En plus, c’est le premier drama que j’ai regardé (et v’là que je raconte ma vie intime). Le concept de la course au pudding restera gravé dans ma mémoire, tout comme les grimaces au photomaton ou encore les pensées farfelues de Makio. Nagase est génial dans ce rôle. Ouh ça me donne envie de le revoir.

    J'aime

  2. J’accours, j’accours mon petit hidelirium!!!
    Mais oui, serrons nous dans nos bras et racontons nous nos vies intimes! C’est ça le partage! Ce blog est paix et amour!!!
    Hum… Bon ok je sors —-> []

    Non, sans déc, il est génial ce drama, il est génial Tomoya! Il arrive à te plier en quatre tout en gardant un sérieux et une aura de malade! My Boss my hero est l’une des meilleures réussite jusqu’à présent et c’est clair qu’il figure dans mon top des dramas préférés.
    Tiens, à force d’en parler, moi aussi j’ai tout d’un coup envie de le revoir.

    J'aime

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s