GRUMLY, l’ours qui connaît des blagues à deux balles !

Je suis certaine que le sujet d’aujourd’hui ne parlera pas à tout le monde (Oui, encore). Et cela pour une simple et bonne raison : le passage bien éphémère de cet ours dans les magasins de l’hexagone.

Un ours ?… Comme … heu … un ours en peluche ? Celui de la photo ?

Toooout à faaaait !!!!!

Un ours à poil ras vêtu uniquement d’une écharpe jaune ou rouge, nommé Grumly.
Un ours qui aurait dû gagner en célébrité comme son cousin le singe Kiki. Un ours qui était destiné a pénétrer dans chaque foyer. Un ours qui a … sombré dans l’oubli.

Ceux qui s’en souviennent le considèrent comme un objet culte. Déjà, parce qu’il a disparu rapidement des marchés Français, et parce que cet ours a déboulé avec quelques particularités lors de sa naissance en 1999.

La première particularité est à l’intérieur de Grumly. Un système d’air comprimé lui permet d’émettre un grognement lorsque l’on appuie sur son ventre. Parfait pour les enquiquineurs (un peu comme moi) qui se délectent de persécuter ceux qui les entourent ; le but étant de cavaler après vos pauvres victimes en tenant votre ours à bout de bras.
Bon… il est vrai qu’il existe d’autres utilités à cet ours, bien plus innocentes que le harcèlement…

Sa deuxième particularité est à l’extérieur, ou plutôt, elle est dans la campagne de pub créée autour de la peluche. Une quarantaine de spots publicitaires, ultra courts et originaux, ont été diffusés sur TF1 et Télétoon. Un seul passage pour chaque film, entre le 30 octobre et le 12 novembre de cette même année citée un peu plus haut.

À l’époque, quand Jemini demande à l’agence Enjoy Scher Lafarge d’accepter le projet, le budget est restreint. Mais Christophe Lafarge croit en l’objet. Il prend donc en charge le contrat publicitaire qui stipule que l’agence ne commencera à toucher des indemnités qu’à partir de 40 000 oursons vendus.
Pour compenser le manque de moyens, le personnel et leurs enfants jouent les acteurs dans leurs propres appartements ou locaux professionnels.

J’ai été séduite par ces spots. Mes yeux ont scintillé  devant le poste de télévision. Il me fallait cet ours !
Entre sadisme, comédie et gags, je me suis éclatée avec les images de ce Mister-Bean-mangeur-de-miel renforcées par les phrases de fin qui me déclenchaient un fou rire à chaque nouvelle publicité.
Un mois plus tard, il était sur la liste de Noël de ma fille qui n’avait pas encore soufflé sa première bougie… J’avais bien saisi que je, enfin, ELLE le désirait plus que tout…

17 ans après, je fonds toujours pour ces pubs construites ingénieusement. Je ne suis pas la seule. Ces vidéos sont chéries par une horde de fans qui les font tourner encore et encore sur le net.
Et pourtant… La pertinence de ces films ont aussi causé la perte de Grumly. Si j’ai littéralement craqué pour l’ours, d’autres parents, outrés, n’ont pas reconnu l’art mais bien le summum de toute la vulgarité du monde, personnifiée dans ce jouet.
L’ours avait une âme. Sauf que cette âme taquine ne correspondait en rien avec l’innocence de l’enfance.

Grumly ou l’histoire d’un flop…

Bein moi, je proteste ! Grâce à ces pubs, je regarde toujours mon Grumly avec une affection non dissimulée et je m’amuse même à le déguiser sous les regards désespérés de mes enfants. Rien de tel pour faire des blagounettes qui tombent à l’eau. Comme celles de grumly, quoi !
Donc, je persiste et signe. Je tiens à lui rendre hommage et à vous le faire (re)découvrir parce que malgré tout, lui, il le vaut vraiment bien !

 











 

En 2014, le petit ours ré-apparaît… en silence. Soucieuse de recréer le buzz et surtout la médiatisation politiquement presque incorrecte autour de la petite bête grognante, l’agence LES GAULOIS lance une campagne du home-made avec un site internet dédié aux vidéos faites par vous et moi.
Personnellement, je ne suis pas emballée. Un chef-d’oeuvre ne se copie pas. Il fût et il restera. Le reste n’est que fade reproduction sans saveur.

 

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s