SORE Wa TOTSUZEN ARASHI No You Ni

SYNOPSIS

Kazue n’a pas encore la trentaine mais comme la plupart des femmes au Japon, c’est une femme au foyer. Mariée à Hideo, un homme tout ce qu’il y a de plus correct, Kazue s’ennuie.
La jeune femme essaye de s’occuper en donnant un coup de main au magasin tenu par son père mais ce n’est pas ce qu’elle recherche. Elle a besoin d’exister en dehors de son cercle familial.
Avant de pouvoir reprendre un boulot à mi-temps, elle affronte les foudres de son père en cherchant le consentement de son mari.

De retour au bas de l’échelle malgré ses compétences, elle cumule les tâches sans intérêt. C’est ainsi, qu’un jour, alors qu’elle sort accomplir une course, il se met à pleuvoir fortement.
Traversant le passage clouté en courant, elle remarque un étudiant qui se tient là sans bouger, l’air déprimé.
Une moto fonce droit sur le garçon immobile. Kazue revient sur ses pas pour le pousser vers le trottoir.

Sorti de sa torpeur, Takuma lui apprend qu’il est professeur de danse. Prenant ses aises, celui-ci adopte un comportement de goujat avec Kazue qui lui tourne les talons, très en colère. Dans son empressement, elle emporte le parapluie de Takuma et se jure de ne plus revoir ce rustre.
Pourtant… La curiosité piquée au vif, elle sautera sur l’excuse du parapluie à rendre pour retourner à la salle de danse.


MV


FICHE TECHNIQUE

Titre : Sore Wa Totsuzen Arashi No You Ni
Genre : Romance
Episodes : 10
Période de diffusion :14 Janvier 2004 au 17 Mars 2004
Thème : Mashiro par Oda Kazumasa

CASTING

* Esumi Makiko dans le rôle de Ogawa Kozue
* Yamashita Tomohisa dans le rôle de Fukazawa Takuma
* Yanagiba Toshiro dans le rôle de Ogawa Hideo
* Miyaji Mao dans le rôle de Hayakawa Kaori
* Kimura Tae dans le rôle de Ueshima Yukie
* Kohashi Kenji dans le rôle de Sugiura Katsumi
* Kato Takako dans le rôle de Ishikura Kiyoko
* Katsuji Ryo dans le rôle de Kase Keisuke
* Yamada Yu dans le rôle de Usui Kana
* Ayase Haruka dans le rôle de Makino Saho
* Hamada Mari dans le rôle de Yoshizawa Kazumi
* Washio Machiko dans le rôle de Shouji Kyoko
* Murasugi Seminosuke dans le rôle de Handa Takehiko
* Inoue Jun dans le rôle de Kusumoto Touichiro
* Shirakawa Yumi dans le rôle de Nakamura Hanae
* Ryu Raita dans le rôle de Nakamura Kouzou
* Watanabe Noriko

 

MON AVIS

Au départ, je dois dire que je n’étais pas très enthousiaste. Je l’ai regardé pour Yamapi en mode groupie !!!
Mais très vite, j’ai accroché avec l’actrice, ses cheveux et… ses pulls !!!
(Nan mais regardez-moi ces longs cheveux magnifiques ! Et je veux l’adresse de sa boutique de pulls !)
Ahem…. Pour causer plus sérieusement, j’ai fortement apprécié le charisme de madame.
Elle fait très « femme forte ». C’est donc naturellement que l’on comprend qu’elle s’ennuie à mourir et que la vie qu’elle mène n’est pas faite pour elle. Excellent choix d’actrice.

Pour ce qui est du mari, il est posé et solide. On le sent responsable et prêt aux sacrifices. Mais qu’est-ce qu’il est….. chiant, nom d’un cabot !
Il n’a pas beaucoup d’attentions romantiques envers sa femme. Le train-train routinier lui convient parfaitement. Il est barbant à s’en taper la tête contre le clavier.

Placez cette morne vie de couple dans un tout petit logement qui n’est pas le leur. Nooooon. C’est celui des parents de Kazue ! Et déjà, vous vous dites : Aouch, bonjour l’intimité ! Mais en plus, sa soeur divorcée et ses enfants font également partie de la maisonnée ! GAME OVER.

Pourtant la jeune femme ne se plaint pas plus que ça. C’est son univers. On ne peut pas affirmer qu’elle soit malheureuse. C’est simplement une existence des plus normalisées bien que terne.

Arrive Takuma, un petit prof de danse qui souffre d’une maladie incurable. Un bel avenir prometteur s’offrait à lui. Il remporta le titre de champion national de danse dans sa catégorie.
Malheureusement, avec cette maladie il fût obligé d’abandonner et de se cantonner à cette petite école de danse.

C’est quelqu’un de sarcastique, sans gêne et puéril (Il n’a que 17 ans).

Il tombe amoureux de kazue au premier regard. Quoi qu’elle en dise, la jeune femme éprouve les mêmes sentiments. Elle est prête à abandonner son mariage et à affronter la société. Ou du moins, l’idée lui traverse l’esprit. Le faire est bien plus difficile. Sa bouche conteste souvent mais ses actes sont révélateurs.

Et c’est là qu’on commence à ne plus rien comprendre (nous, petites Européennes éhontées) !

Ce drama, politiquement correct, est cruel vis à vis des sentiments. On pourrait le décrire comme « raisonnable ». Moi je dis qu’il m’a fait perdre mon temps. Tout un tintamarre pour des clopinettes en chocolat !

Tenez, prenons la maladie de Takuma, par exemple. On croirait qu’elle a été ajoutée au script pour excuser l’attirance de Kazue envers le jeune homme. Un peu comme si elle le prenait en pitié, voyez-vous. Comme si Kazue était plus attendrie qu’amoureuse. STOP ! Je dis non. Les attirances ne se contrôlent pas. Point. Il était inutile de lui inventer je ne sais quel syndrome de la pauvre chose.

De plus, pour moi, cela impliquerait que les sentiments de Kazue sont faux. Elle ne chercherait qu’à se valoriser, à se voir belle et attirante dans les yeux de quelqu’un plus jeune. Puis, en retour, elle aurait de la compassion pour le frêle petit être. Ha non, hein. Pas d’accord !

Alors oui, bien sûr, l’adultère, c’est moche et je suis contre. Oui, 17 ans, c’est un chouilla trop jeune. Il ne faut pas être complètement dénué de neurones pour conclure qu’un adolescent (béh, c’est que le ‘sieur n’est pas majeur) n’a pas les épaules taillées pour une vie de couple et encore moins pour les exigences d’une femme de 30 ans.

Cependant, ça ne m’a pas empêché d’être fâchée lors du dernier épisode. Je me suis demandée ce que le drama avait voulu démontrer. Je n’ai pas trouvé de réponse. (L’amour plus fort que rien ! Youhooou, y’a de la joie !)

Et puis, crotte ! C’est une fiction, que diable ! Si les auteurs veulent que les acteurs fassent des pirouettes en mangeant des carambars, c’est possible. Pffff, alors pourquoi nous avoir pondu une fin pareille ?!
Pour nous montrer qu’une femme a besoin d’attention? Super, c’est pas la news du siècle.
Pour appuyer le fait qu’une femme ne s’épanouit pas forcément en restant au foyer ? Encore une nouvelle un peu périmée !
Au Japon, il est vrai que c’est ancré dans les moeurs. Peu de maris doivent s’inquiéter d’une éventuelle lassitude de leurs femmes. Bien au contraire, ils se persuadent sûrement du bonheur qu’elles éprouvent à les attendre tous les soirs. Peut-être que finalement, ce drama s’adresse à eux : « Faites bien gaffe les gars… Ça pourrait vous arriver ! » (Bon, tant que l’amant n’a pas 25 ans, vous ne craignez pas grand chose.)

Donc, résumons. C’est un drama tranquille. Pas génial, juste tranquille. Attention tout de même au petit coup de sang que vous pourriez sentir à la fin ! Oui, je réitère : la fin est nulle !!!!

 


LES ÉPISODES EN STREAMING

ÉPISODES: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10