PROPOSAL Daisakusen

SYNOPSIS

Iwase Ken et Yoshida Rei sont amis depuis l’école primaire. Aussi loin que Ken s’en rappelle, Rei à toujours été à ses côtés.
Le jour du mariage de celle-ci, il réalise soudain que c’est lui qui devrait être devant l’autel avec elle. Les sentiments qu’il a pour elle vont bien au delà de l’amitié.
Bien qu’il en ait toujours été conscient, il n’a jamais pu dire à son amie ce qu’il en ressentait.
Pire encore, il a entretenu une relation « entre chien et chat », laissant la jeune fille s’éloigner peu à peu.
C’est déchiré qu’il assiste au mariage, le coeur plein de regrets.

Pendant la projection du film en l’honneur de la mariée, il souhaite de toutes ses forces revenir à l’époque des photos qui défilent.
S’il le pouvait, il aimerait changer son comportement et surtout, avouer ses véritables sentiments à Rei.
Un drôle de personnage va peut-être l’aider à concrétiser ses désirs….

 


MV – CHIISANA KOI NO UTA


 

FICHE TECHNIQUE

Titre: Proposal daisakusen
Titre anglais: Operation Love
Genre: Romance, amitié
Chaîne de diffusion: Fuji TV
Nombre d’épisodes: 11 + 1 spécial
Période de diffusion: du 16-04-2007 au 25-06-2007
Thème principal: « Ashita Hareru Kana » de Kuwata Keisuke (de « Southern All Stars »)
Autre thème : « Chiisana Koi no Uta » de MONGOL800 (épisodes 2 et 8 ) ♥

PRODUCTION

Scénariste: Kaneko Shigeki
Producteur: Takiyama Madoka, Misao Reiko (三竿玲子)
Réalisateur: Narita Takeshi
Musique: Yoshikawa Kei (吉川慶)

CASTING

Yamashita Tomohisa dans le rôle de Iwase KenNagasawa
Masami dans le rôle de Yoshida Rei
Eikura Nana dans le rôle de Oku Eri
Hiraoka Yuta dans le rôle de Enokido Mikio
Hamada Gaku dans le rôle de Tsurumi Hisashi
Matsushige Yutaka dans le rôle de Itou Matsunori
Konno Mahiru dans le rôle de Shibata Sachiko
Watabe Gota dans le rôle de Socrates
Miyazaki Yoshiko as Yoshida Reina
Morimoto Leo dans le rôle de Yoshida Takanori
Mikami Hiroshi dans le rôle de the Yosei/La Fée
Fujiki Naohito dans le rôle de Tada Tetsuya
Kikuchi Kenichiro (菊池健一郎) dans le rôle de Nishio Tamotsu
Sakai Toshiya dans le rôle du chauffeur de taxi
Kano Eiko (狩野英孝)
Shinoe Keiko (しのへけい子)
Nakazawa Junko
Inamoto Yayoi (稲本弥生)
Hamada Maki (浜田麻希)
Fujikura Sachiko (藤倉幸子)
Traore Issa (トラオレ・イッサ) dans le rôle du coureur de marathon

 


RÉCOMPENSES

11th Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleur drama
11th Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleur acteur: Yamashita Tomohisa
11th Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleure actrice: Nagasawa Masami
11th Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleur second rôle masculin: Hamada Gaku
11th Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleur second rôle féminin: Eikura Nana
53rd Television Drama Academy Awards: Meilleur drama
53rd Television Drama Academy Awards: Meilleur thème musical



MON AVIS

Soyons franche…. Ce drama je l’ai regardé pour dieu Yamapi !
(Oui je lui vou(ais) un culte religieux !!!!).
Ma soeur, par contre, passe son temps à me le descendre en flèche ! (le drama, pas Yamapi…. Ha quoique si, lui aussi !!!!!)
Nous sommes en complet désaccord sur ce sujet. Mais je dois bien admettre qu’elle n’a pas tout à fait tort :
Je suis aveuglée par une histoire complètement chamallow et par un apollon à la mèche entre les yeux!

Nous avons là, un scénario type de l’histoire à l’eau de rose qui tourne en rond pour vous titiller les nerfs.
J’étais en pleine déception face à l’amour, à l’époque où je l’ai vu (il y a bien longtemps). Il ne m’en a pas fallu plus pour m’extasier, le mouchoir à la main et le mascara qui dégouline.
Plus d’une fois, je me suis adressée à mon futur mari Tomohisa,
(Quooooi ???? Laissez-moi rêver, ho !) à travers l’écran, en lui criant:
« Mais laisse-la tomber, elle ! Moi je veux de toi ! »…. (Une fille fait ou dit des choses étranges dans ces moments-là! Oui…
On ne se moque pas et on ne lui en tient pas rigueur, SVP !)

Quand j’ai lu le résumé de ce drama, j’ai haussé un sourcil. Ça parlait d’une fée dans une église qui remontait le temps.
Je me suis demandée ce qu’avait bien pu fumer le scénariste et par-dessus tout, je me questionnais sur les gens qui cautionnaient ce drama.

Déjà traduire par « fée », était une erreur. Si cela avait été retranscrit par le mot « esprit » ou « gardien », l’approche de cette série aurait été moins difficile pour moi. Mais… Fée…? Clochette, quoi !

Je ne voyais pas comment ils allaient se débrouiller pour expédier le jeune homme dans le temps sans que ça ne paraisse ridicule.

Je me suis lancée et, bien que j’ai éprouvé toutes les difficultés du monde à adhérer au premier épisode, (Il est un peu mollasson ), j’ai du me rendre à l’évidence.
Un Yamapi qui nous fait sa gestuelle du « Hallelujah chance ! Nooooooooooo ! » et qui part, aspiré dans un rayon de lumière… C’est ridicule ! Mais c’est mignon !!!! Et oui, c’est ça le talent !


Bon, si je continue à décortiquer comme je le fais là, il me faudra juste une cinquantaine de pages alors je vais aller à l’essentiel.

Ken a toujours ignoré sa meilleure amie Rei. Normal. C’est sa meilleure amie !
Il l’a toujours traitée comme un « pote » et l’a à peine considérée comme une fille. Pourtant, toutes ces années, il a bien nourrit des sentiments amoureux envers elle. Il ne s’en rend compte que trop tard, le jour même du mariage de la demoiselle.

Ken est un boulet ! Un vrai de vrai !

Après s’être vautré, lamentablement, toutes ces années passées près de celle qu’il aime, on lui offre un miracle.
Il peut retourner à l’époque du lycée, à chaque photo projetée sur l’écran durant la cérémonie du mariage.
Il devra alors changer le passé et donc le présent.
Il pourra, ainsi, se déclarer à sa belle et la traiter comme une lady.

Oui mais Ken est un boulet ! Je l’ai dit déjà, non ????

J’ai rarement vu ça !

À chaque fois qu’il part, il revient bredouille.
Il change le passé, certes, mais rien d’extraordinaire. Il gaspille son temps à essayer de se remémorer ce qu’il à bien pu faire ou ne pas faire, les gens qu’il a cotoyé, etc…
Au final, il revient dans le présent amer et pleins de regrets !
Bein, fallait te bouger un peu, coco !


Il a juste 100 millions d’ouvertures à chaque fois et non…. Il a peur de se prendre un vent glacial parce que Rei a ce statut de « meilleure amie ».

Et il court…. Il court…. (Non, pas le furet !!!! Yamapi ! Suivez un peu ! Roooh !)

Ce garçon devait être en sacrée forme pour se taper des sprints durant tout le drama.

Et Rei ?! Parlons-en ! À croire qu’elle le fait exprès, elle aussi !

La fille n’attend que ça ! Elle patiente année après année.
Elle espère que son beau va, un jour, lui faire une déclaration. Mais dès qu’un tout petit détail vient perturber son plan, elle laisse tomber.
Petit à petit, elle nourrit de la rancoeur envers le jeune homme parce qu’elle voudrait qu’il agisse d’une certaine façon et de lui-même…. Oui mais….
Ken est un boulet !!!!!!!
En tant que meilleure amie, elle devrait le savoir pourtant.

N’empêche que moi, il m’a embarqué ce drama.
Même si je reconnais que c’est un drama enrobé de guimauve et gentillet. Il a mis mes nerfs à l’épreuve et Yamashita Tomohisa est…. Haaaaaaaaaa soupir… à tomber dedans. Plus que dans un autre drama d’ailleurs…. Je ne me l’explique pas !


Par contre, l’épisode 12 est tourné uniquement sur le second couple du drama. (Je tairais les noms pour ne pas spoiler)
Je n’ai pas très bien compris la subtilité de cet épisode, alors que tout le monde attendait une chute.
Pour avoir le final, il faut patienter jusqu’à l’épisode spécial, que j’ai trouvé sans intérêt.
Seules les dernières minutes sont capitales.


Un petit mot sur la musique !

Alors que l’ending est complètement ringard, (Toujours au premier abord. Après on s’y fait.) je suis littéralement tombée amoureuse du morceau des Mongol 800 « Chiisana koi no uta » ou soit « Petite chanson d’amour ».

Tellement et si bien, que mon ancien pseudo vient de cette chanson.
Je ne me lasse pas de l’entendre, les paroles sont belles mais surtout elle sert très bien le drama.

Résumons, si vous voulez un drama d’amour contrarié, de couples qui se courent après (et c’est un euphémisme !), de sentiments un peu niais, il faut le dire (on aime tous ça quelque part. Mais si !), ProDai doit figurer sur votre liste.

Si vous n’aimez pas trop ça mais que Yamashita Tomohisa est un ravissement pour vous et qu’il sublime votre vie (Oui oui, j’abuse légèrement.), regardez-le quand même ! (Il court de façon très sexy.)

Si vous n’aimez ni l’un, ni l’autre….. jettez-y un oeil, par curiosité à la limite, mais je ne vous assure pas que vous accrocherez.

 


 

STREAMING

 


 

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s