SYNOPSIS

Béni des dieux dès le berceau, Takano Kyouhei, jeune étudiant, est doté d’une beauté sans égal. Mais loin de lui servir, elle ne lui attire que des ennuis: victime de la convoitise et du désir des autres, il est sans cesse harcelé. C’est ainsi qu’il perd son emploi à mi-temps comme serveur.

En rentrant dans la somptueuse demeure qu’il loue avec trois autres étudiants, Toyama Yukinojo, Oda Takenaga et Moori Ranmaru, la propriétaire Nakahara Mine leur propose justement un marché:  transformer sa nièce, Sunako-chan, en une véritable lady. S’ils y parviennent, ils ne paieront plus de loyer jusqu’à la fin de leurs études soit durant trois années consécutives, mais si malheureusement ils échouent, il sera alors triplé!

Confiants et appâtés par l’argent, ils acceptent tous les quatre avec enthousiasme mais ce qu’ils sont loin de soupçonner c’est que Sunako est à l’opposé de ce que doit être une lady: adepte du morbide et de l’horreur, elle n’aime que la solitude des ténèbres et ses seuls amis sont des modèles d’anatomies et des squelettes.
Leur tache est loin d’être aisée et leur cohabitation va s‘avérer plus que difficile!

 


 

MV

 


 

FICHE TECHNIQUE

Titre: Yamato Nadeshiko Shichi Henge
Aussi connu sous: Perfect Girl Evolution
Format: Renzoku
Genre:Comédie
Épisodes: 10
Chaine de diffusion: TBS
Période de diffusion: du 15 janvier 2010 au 19 mars2010
Horaires: le vendredi à 22:00
Générique: LOVE YOURSELF – KaT-TuN

 

CASTING

Kamenashi Kazuya dans le rôle de Takano Kyohei
Tegoshi Yuya dans le rôle de Toyama Yukinojo
Oomasa Aya dans le rôle de Nakahara Sunako
Uchi Hiroki dans le rôle de Oda Takenaga
Miyao Shuntaro dans le rôle de Morii Ranmaru
Kato Seishiro dans le rôle de Nakahara Takeru
Kanbe Ranko dans le rôle de Kasahara Noi
Osugi Ren dans le rôle de Shinichi
Takashima Reiko dans le rôle de Nakahara Mine

ÉQUIPE DE PRODUCTION

Auteur original: Hayakawa Tomoko
Scénariste: Shinozaki Eriko
Producteurs: Ishii Yasuharu, Mishiro Shinichi
Musique: Yamashita Kosuke

 

RÉCOMPENSES

13 ème Nikkan Sports Drama Grand Prix: Meilleur drama
Meilleur acteur: Kamenashi Kazuya
Meilleure second rôle féminin: Oomasa Aya


MON AVIS

Connaissant déjà l’anime et l’ayant bien apprécié, j’étais curieuse de voir ce que pourrait donner une adaptation en drama. Et on peut dire que pour une surprise, c’était une sacrée surprise!

Pour ceux qui comme moi connaissent déjà l’anime, ne vous attendez surtout pas à retrouver les mêmes scènes car le drama est totalement différent: même si la trame de fond est respectée, l’histoire est quant à elle réinventée de a à z.

On a ainsi la venue de deux nouveaux personnages: Takeru, le fils de Nakahara Mine âgé d‘une dizaine d‘années, il est le narrateur de cette histoire mais son rôle ne se cantonne heureusement pas qu’à cela, et Shinichi le gentil gérant d’un bar, sorte de havre de paix ou se réfugient nos héros quand ils ont le moral à plat.

Le ton est beaucoup plus réaliste, forcément. Il y a moins d’extravagance ou de délire, même si par moment on assiste à des scènes plutôt étranges comme par exemple des allusions à des événements surnaturels (?!?) avec l‘apparition de l’esprit du père de Takeru ou une revenante de l‘époque romaine mais qui vécu en Angleterre et qui hante désormais le sous-sol du château et parle donc le japonais!

C’est un peu tiré par les cheveux et, éberluée, je me suis demandée plus d’une fois quel était l’intérêt d’un tel scénario et ou tout cela pouvait mener!Il y a également plusieurs scènes de travestissement (hé oui mesdames!) ou on peut admirer ces messieurs habillés en filles. Une mention spéciale d’ailleurs pour Kame très mignonne avec sa perruque et son maquillage! Je soupçonne que cela doit refléter un désir inassouvi très répandu chez les japonais.

Les fameux saignements de nez de Sunako, un peu trop fréquents dans l’anime à mon gout, sont ici remplacés par un « mabushii » (traduction: éblouissant) accompagné d’un violent coup de tête (en général dirigé vers ce pauvre Kyouhei).

C’est plutôt drôle mais j’avoue que les hémorragies nasales de Sunako n’ont un peu manqué, surtout qu’il y avait une scène qui s’y prêtait ou Sunako se retrouve face à nos quatre bellâtres les torses nus et dégoulinants de gouttelettes d‘eau, mais elle se contente alors de regarder ailleurs gênée en se triturant les doigts.

En revanche ce que mon petit cœur d’artichaut a apprécié c’est la façon dont sont dépeints les sentiments naissants entre Kyouhei et Sunako et leur évolution, c’était ce petit coté romantique qu’il manquait à l’anime et qui est ici mis en avant.

Kyouhei interprété par Kamenashi Kazuya (leader des KAT-TUN) est assez touchant. Bien que d’un caractère colérique, toujours bougon et véritable ventre sur patte ne pensant qu’à manger, il agit dans le drama de façon plus romantique. Moins tête brulé que dans l‘anime, il tente de se modérer et devient plus réfléchi face à Sunako ou face à sa mère et fait un réel effort pour les comprendre.

Sunako, interprétée par Oomasa Aya (actrice et mannequin), est le personnage avec qui j‘ai eu le plus de mal. C’est simple tout me déplaît profondément chez elle:

– Premièrement, excusez-moi, mais je la trouve moche alors ça n’aide pas.

– Deuxièmement, cette façon qu’elle a de parler comme une demeurée geignarde tout au long du drama ou la grosse voix d’outre tombe qu’elle prend quand elle se transforme en Super-Sunako, c’est tout simplement ridicule!Ce que j’avais adoré dans l’anime c’est que c’était un personnage fort avec du tempérament alors qu’ici son coté sadique est totalement occulté, elle ressemble à un frêle petit oiseau grelottant et toujours hésitant.

Le seul moment où elle prend du poil de la bête c’est quand elle se transforme donc en Super-Sunako (allez, je l’adopte ce nom!) grâce à l’intervention de notre cher Kyouhei qui lui assène des « Busunako » à tout va, ce qui lui rappelle sa condition de fille laide, et la met hors d’elle, alors des éclairs surgissent de toutes parts et elle casse du méchant!

Un scénario qui malheureusement se répète inlassablement à pratiquement chaque épisode.

Quant aux autres personnages, ils ont tous droit à un épisode qui leur est consacré, ce qui permet de mieux les connaitre car ils étaient à peine développés dans l’anime ce qui m’avait pal mal frustrée je dois dire. Mais malgré ça il m’a semblée qu’ils manquaient quand même d’un peu de consistance.

Par contre voir Yuki ( Yuya Tegoshi membre du groupe NEWS) se balader partout avec sa peluche et porter des vêtements étranges qu‘on pourrait presque apparenter aux grenouillères de bébé, il était loin de la kawaii attitude de l’anime.

Pour finir, je me dois de dire un petit mot sur le MAGNIFIQUE et EXCEPTIONNEL générique de ce drama.
Non mais sérieusement qui à eu l’idée d’un truc pareil?!
Déjà que la chanson « Love Yourself » n’est vraiment pas ma préféré des KAT-TUN, on peut quand même se dire que dans le texte elle colle au moins à la morale du drama qui est donc aimes toi comme tu es; mais alors cette chorégraphie, ces pas de danse, ces postures, tout ça sur une scène qui ressemble à celle d’une émission de variété!!!!

Ils étaient à cours d’inspiration hein c’est ça?

Bon, je veux bien, il y a des membres des Johnny’s mais exploiter leur présence de cette manière… A chaque épisode j’étais partagée par un affreux dilemme: est-ce que je devais rester tétanisée ou au contraire exploser de rire!

En conclusion, malgré le fait qu’il ait reçu certaines récompenses, moi j’ai trouvé ce drama plutôt décevant et je ne peux que ô combien vous conseiller la version animée!

Mais si vous êtes fan de Kame, Tegoshi, ou si vous ne savez vraiment mais vraiment pas quoi regarder alors ce drama est fait pour vous sinon passez votre chemin!

« Ma ma mabuuushiiiiii »…………….. ou pas!

Ps: C’est moi ou la maison de Nakahara ne vous rappelle pas un autre décor, par exemple le château utilisé dans Atashinchi no Danshi?

 

 

 


 

VIDÉO OPENING (Mabushi de chez mabushi!!!!)

 

 
 

4 thoughts on “ YAMATO NADESHIKO Shichi Henge ”

  1. J’ai honte (ou pas xD) de le dire mais ce drama… je l’ai adoré! Et POURTANT, je trouve que des défauts, il en a pas mal! Notamment… l’héroïne, comme tu dis, paraît plus frêle et fragile qu’autre chose. Même si à certains moments, elle reprend du poil de la bête! Le générique… J’adore la chanson mais l’opening ne colle pas du tout avec le drama! J’ai juste pas compris l’intérêt!
    Par contre, l’actrice, je la trouve belle. C’est une beauté atypique et en fait c’est un peu ce qui m’a dérangé justement. Le fait qu’elle soit considérée comme moche par un de ces camarades de classe, qu’elle se pense moche, alors qu’en fait, elle est super jolie. Mais après, les goûts et les couleurs diffèrent en fonction de chacun et il n’est pas rare de voir des personnes se trouver moche alors qu’elles ne le sont pas.

    Le truc aussi que j’aurais à reprocher c’est son côté beaucoup trop moralisateur. En fait, la morale, je l’approuve et je l’adhère, mais c’est en mode « gros sabot pas subtile ». Je ne sais pas si je suis clair!

    En tout cas, malgré ça… j’ai vraiment passé un super moment devant ce drama que j’ai dévoré! Et j’aime trop la relation entre l’héroïne et Kyouhei .

    J'aime

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s