KAN CHO ! Gare au derrière !

 

Vous vous promenez tranquillement dans une rue au Japon lorsque vous ressentez tout à coup une fulgurante douleur au niveau de l’anus ! Du calme ! Ne paniquez pas ! Inutile de vous rendre chez un proctologue, il y a de fortes chances pour qu’un galopin vous ait tout simplement fait le coup du kancho.

De quoi s’agit-il exactement ? C’est très simple. Vous joignez vos index, vous croisez entre eux les autres doigts puis, armé de ce redoutable pistolet à popotins, vous vous approchez en quatimini près d’une victime de votre choix et, sans crier gare (ou alors en criant « kan-CHO ! ») vous donnez un vigoureux coup dans son fondement.

Exactement comme ceci :

Puis:

Admirez moi ce contact direct et profond, un doigté rectal hors pair qui ravira votre anus et le sourire pervers de votre bourreau qui se délecte !


Tel le poinçonneur de Shibuya, vous allez vite voir que  faire « des trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous » est le top de la farce. Tout comme le sens du mot kancho d’ailleurs puisqu’il signifie « lavement ». Eh oui au Japon on allie pratique et humour !

D’une manière générale, ce sont plutôt les écoliers qui pratiquent cette petite facétie.

Que ce soit entre potes de fac ou entre collègues, il semblerait que s’enfoncer des index dans l’anus entretienne un sentiment de camaraderie.
Essayez donc demain à votre travail, Je suis sûre que vôtre côte de popularité montera en flèche ! (Mr Propre, mon Boss, risquerait peut être même d’y prendre goût ! Il faudrait que je tente cette approche qui requiert un doigté empli d’amour !)

Bon, ok, mais en pratique ça donne quoi ?

En théorie c’est peut-être rigolo mais en pratique, vous ne verrez plus jamais les bouts de chou nippons comme avant.
Candide et kawaï ? Tu parles ! Ce sont en fait des armes secrètes redoutables dont dispose la nation japonaise !

 


 

 


 

Même chose avec les jeunes hommes… À votre place, j’oublierais tout espoir de colocation ! Imaginez donc le réveil surprise !

 


 

 


 

La pratique est également très répandue dans les mangas et animés. Un bon exemple archi connu : Naruto.

 


 

 


 

La pratique est tellement populaire qu’elle gagne même du terrain dans le domaine de l’art:

À quand de telles statues amicales sur nos rond-points de banlieue ?!

 


 

Attention !!! Même dans les arcades de jeux, vous n’êtes pas à l’abris ! Boong Ga est là pour assouvir vos envies et vos pulsions les plus enfouies qui font de vous un véritable explorateur et pionnier du côlon :

 


 

Pour plus de plaisir, osez la banderole humaine et aligner donc les anus joyeusement! Ça renforce les liens!
.


 

Les plus passionnés ou les plus anti, n’hésitent désormais plus à afficher la couleur:


 

Ok… j’ai refroidi vos rêves de voyages et d’exotisme ?! Tout d’un coup vous vous sentez moins enclin à prendre le premier avion en départ pour Tokyo ?

Pas de panique, afin de vous préserver de ces terribles attaque niponnes, j’ai concut un petit manuel de survie et de prévention, histoire d’épargner votre douce et sensible flore anale de son baptême de Kan-Cho !

 


Késako ?

♦ Premier conseil: Optez donc pour le style Baggy ou pantalon extra large qui ont pour action de diminuer l’impact fatal de ces » Twix » deux doigts coupe-faim japonais !

♦ Deuxième conseil: Lors de vos déplacements ruraux et de vos visites culturelles, GARDEZ le dos contre le mur !!!
D’une, vous verrez l’attaque venir et de deux vous rendrez la tâche à l’ennemi bien plus difficile !! Un bon moyen de dissuasion !

♦ Troisième conseil et pas des moindres: N’hésitez pas à prendre un otage, de préférence de la population nippone, qui saura davantage encaisser le coup que vous (un derrière averti en vaut deux ! En tout cas, le vôtre n’en vaut pas un demi en terme d’expérience !)

Oh!

Pour conclure: Qui n’a jamais posé comme un James bond ou une drôle de dame juste pour le délire ?!
Eh bien vous ne serez plus dupe face à de telles poses !!!! Ce qui s’ensuit ? Vous ne le savez que bien ! 1000 ans de souffrances !!!!!!
Une seule chose vous préserve encore… Il semblerait qu’en Europe le phénomène soit encore latent et refoulé mais, faites gaffe ! Il est déjà bien présent dans les esprit:. Manque plus que la pratique !