SYNOPSIS

Han Tae Won est fils unique et est élevé par sa mère, une femme courageuse qui se bat pour assurer, seule, un avenir à son enfant. Celui-ci, assez timide mais incroyablement intelligent et étant doté d’une capacité extraordinaire pour les mathématiques, intègre le réputé Lycée des Sciences Coréen après avoir décroché une bourse. Il se rend compte, dès la cérémonie de bienvenue, qu’il y a une célébrité dans cette école: Jyung Kyu. Ce garçon d’à peine 17 ans est considéré comme un génie et tout le monde lui fait la révérence. Mais Jyung Kyu a mauvais caractère, ou plutôt, il a horreur de la concurrence. Forcé de reconnaitre que Tae Won est supérieurement intelligent, il finit par l’accepter en tant qu’ami.Ils sont choisis pour participer au grand concours de maths international.

Entre temps, Tae Won fait la connaissance d’une jeune fille bien plus jeune que lui. Cette fille de 14 ans interpelle de suite sa curiosité par son arrogance et son caractère bien trempé mais surtout par son énorme fierté de petite fille riche. Ils passent une journée entière ensemble après que Tae Won ait empêché la demoiselle de prendre un billet d’avion pour la Laponie. Mais pourquoi la Laponie? Elle lui dévoile que sa mère décédée lui racontait une histoire, celle de la Reine des Neiges qui vit dans ce pays. Depuis elle n’a de cesse que de vouloir trouver cette Reine pour se rapprocher de sa mère qui lui manque.

De retour à sa vie étudiante, il attend les résultats du concours sans trop d’impatience. Il sait que c’est Jyung Kyu qui l’emportera. Son ami, non plus n’a aucun doute là-dessus. Lorsque les journalistes arrivent pour interviewer l’heureux représentant de la Corée, c’est Jyung Kyu qui se présente à eux. C’est à ce moment précis que le monde de ce dernier s’écroule et qu’il emporte avec lui l’avenir brillant et prometteur de Tae Won…



 INFOS

Titre: 눈의 여왕 / Noon Eui Yeo Wang
Autre titre: The Snow Queen
Genre: Romance, Drame humain, maladie
Épisodes: 16
Chaine distributrice: KBS2
Période de diffusion: Du 13 novembre 2006 au 08 janvier 2007
Horaires: Lundi et mardi à 21:55

PRODUCTION

Scénaristes: Kim Eun Hee, Yoon Eun Kyung
Producteur: Ki Min Soo
Directeur: Lee Hyeong Min


OEUVRE ORIGINALE

Le drama The Snow Queen puise son inspiration directement au coeur du conte d’Andersen, du même nom.
Ce conte  a fasciné bon nombre de réalisateurs puisqu’il a été repris maintes fois sous forme cinématographique mais aussi au théâtre ou encore en animé.
Écrit par Hans Christian Andersen, il est publié en 1844 dans un recueil intitulé « Nouveaux contes ». C’est le conte le plus long qu’Andersen ait jamais créé.

Ce conte se divise en 7 petites histoires et narre l’histoire d’un miroir maléfique qui fût brisé en un million de morceaux qui volèrent et s’éparpillèrent à travers le monde. Ce miroir a le pouvoir de permettre à qui regardait au travers de voir la laideur d’une âme ou d’un être. Kay et Gerda, deux enfants vivant l’un en face de l’autre, aiment à jouer ensemble. Mais un jour kay tombe sur un des morceaux du miroir et sa vision du monde change. Il n’est plus le même et abandonne Gerda se laissant attirer par la Reine des Neiges. Gerda se lance alors dans une quête. Celle de retrouver et sauver son ami.


Les 7 parties du conte:

  • Première Histoire: Qui traite d’un miroir et ses morceaux
  • Deuxième Histoire: Un petit garçon et une petite fille
  • Troisième Histoire: Le jardin de la magicienne
  • Quatrième Histoire: Prince et Princesse
  • Cinquième Histoire: La petite fille des brigands
  • Sixième Histoire: La femme laponne et la finnoise
  • Septième Histoire: Ce qui s’était passé au château de la reine des neiges et ce qui eut lieu par la suite

Les illustrations que je vous ai choisis sont tirées de la version du conte remanié par Vladyslav Yerko, dessinateur Ukrainien qui remporta le Grand Prix de l’Ukrainian Book of the Year en 2000 pour The Snow Queen. Depuis le siècle dernier, peu d’illustrateurs ont repris ce livre. Vladyslav Yerko lui donne une touche coloré qui vient contraster avec la froideur hivernale qui enveloppe cette histoire, et son monde fait de neige et de glace.

Si ce conte vous intéresse, je vous invite à le lire ici:

La Reine des Neiges

 


HOMMAGE

Ce drama rend hommage au célèbre boxeur Coréen Kim Deuk Gu, tombé dans le coma sur le ring et décédé, 5 jours après, le 17 novembre 1982. Il y est fortement mentionné, ne serait-ce que dans la salle de boxe où il tient la place d’idole parti trop vite. Le personnage principal joué par Hyun Bin adoptera même son prénom lorsque sa vie prendra un tournant dramatique. Il le fera lui-même en hommage à son ami qui nourrissait le rêve d’égaler cette légende Coréenne.

 




CASTING

Hyun Bin – Han Tae Woong/Han Deuk Gu
Sung Yu Ri – Kim Bo Ra
Im Ju Hwan – Suh Gun Woo
Yoo In Young – Lee Seung Ri
Kim Tae Hyun – Choi Choong Shik
Go Doo Shim – Park Yeong Ok (la mère de Tae Woong)
Kim Eung Soo – Lee Dong Sul (le père de Seung Ri)
Chun Ho Jin – Kim Jang Su (le père de Bo Ra)
Oh Mi Hee – la mère de Bo Ra
Lee Sun Ho – Kim Jeong Kyu
Jang Jung Hee – Go Soon Ja (la gouvernante de maison de Bo Ra)
Jung Hwa Young – Park Deuk Nam (la fille de Go Soon Ja)
Go Ju Yun – Kim Bo Ra enfant
Kim Hak Jin – Ahn Sang Ho
Lee Seo Yoon – Hong Ji Hye
Lee Chul Min – Park Dong Pil (un des boxeurs)
Park Jin Young – Jang Park Sa (le docteur de Bo Ra)
Choi Duk Moon – Oh Shil Jang
Kim Beol Rae – le prof de math universitaire
Choi Yeo Jin
Jerome To
Kim Yeo Jin

 

Récompenses

  • 2006 KBS Drama Awards:

Award de l’acteur le plus populaire – Hyun Bin
Award de l’actrice la plus populaire – Sung Yu Ri
Award décerné par les internautes – Hyun Bin
Award du meilleur couple – Hyun Bin et Sung Yu Ri

 


MON AVIS

Aoutch!!! Si j’en crois la plupart des commentaires que j’ai lu en me baladant sur le net… Je vais me faire des ennemi(e)s. Tant pis, je revêtirai ma belle armure de samouraï power rangers!
À cause de ce drama j’ai atteint toutes mes limites au niveau Coréen.

Je ne dis pas ça méchamment et ce n’est même pas une critique même si ça y ressemble mais c’est les soucis que j’ai rencontré avec cette série. Je me suis un peu endurcie, ai-je pensé. Mais à en croire la plupart des avis, The Snow Queen est une petite perle qui vous oblige à déverser trois tonnes de larmes. Je crois que le charme de ce drama n’agit sur moi qu’au travers de la musique et des « YA! » lancés à plein poumon.

J’ai laissé échapper quelques larmounettes aux moments propices, c’est vrai. Je ne suis peut-être pas devenue insensible à 100%… Faudrait pas pousser, hein?! Non, non, trouver ça très triste… Non… ennuyeux, oui, mais triste, pas tant que ça. (M’en fous, j’ai toujours mon armure! Mouhahaha!)

Bien, je me dois de dire que je n’ai pas détesté The Snow Queen. Ne croyez pas ça! C’est pour ça que je précise que mes mots ne sont pas une critique. C’est juste que je n’ai pas accroché à l’ambiance et que je ne me suis pas laissée prendre à l’histoire. J’ai regardé les 3 premiers épisodes avec attention et puis j’ai commencé à décrocher petit à petit. Chaque soir je me suis forcée à lancer la suite pour finir au plus vite et non pas parce que je voulais la connaitre. Pourtant, je reconnais que ce drama peut toucher le coeur de tout un chacun. Les ingrédients de base y sont réunis: Un amour disparu et inoubliable, des tragédies en veux-tu en voilà, de l’amitié, de la maladie, des problèmes de communication au sein d’une famille, des différences sociales! Tout y est! Il y en a peut-être même trop!!!


Bon et si je vous parlais de tout ce qui m’a un peu chiffonné?!

Premièrement, est-ce qu’il n’y a que moi que ça choque de voir un Hyun Bin se faire passer pour un gamin de 17 ans??? Je me suis crue replongée dans « My boss, my hero » sauf que là, on a un cas de figure on ne peut plus sérieux! On essaie vraiment de nous faire croire que ce grand gaillard est un adolescent!!!! Passé, ce rude choc, on s’y fait tant qu’il n’est pas en contact avec le personnage de Bo Ra, enfant! Parce que là… excusez-moi du peu mais… qu’une enfant s’éprenne d’un garçon plus âgé, ça arrive souvent! Aucune fille ne me dira le contraire. Mais qu’un garçon de 17 ans tombe amoureux d’une fille de 14 qui en fait 11 facile… Hem… Je ne trouve pas ça crédible du tout! Il aurait peut-être fallu faire un petit changement d’acteur.

Ce qui me fait penser à une autre incohérence à cause de ce détail. Nous entrons dans la deuxième partie du drama où nous retrouvons nos protagonistes 8 ans plus tard! Tae Won a très peu changé! Une coupe un peu moins aplatie et un léger bouc. Bo Ra, elle, est une femme! Il ne la reconnait pas! Mais elle??? Bah elle non plus!!! Alors qu’elle a son image bien ancrée en elle!!! Elle l’a dessiné, elle ressasse ces souvenirs lointains et tout ce qu’elle trouve à dire c’est: « Il me rappelle quelqu’un de familier…. …. mais qui…? »

Encore du pas crédible!

Tiens une autre!!!! Le destin (saleté de destin!) fait en sorte qu’une des camarades de lycée de Tae Won soit transférée dans l’hôpital où Bo Ra se fait soigner. Elle croise Tae Won là bas et ne lui jette qu’un regard du coin de l’oeil! Bizarrement, elle le reconnait de suite, elle…

Alors comme à chaque fois, on pourrait dire que ce ne sont que des détails mais c’est en ce la que j’affirme que les Kdramas sont souvent bourrés de défauts qui peuvent gâcher un peu le synopsis au final, même si celui-ci était plutôt sympathique au départ.

Un autre point qui m’a agacé est le côté tellement gentillet du drama. Tout est lisse!!! Alors je suis agréablement surprise et d’accord pour affirmer que le jeu d’acteur est juste et que les personnages sont construits de façon très réelle. Ils n’en font pas trop et nourrissent de vrais sentiments comme monsieur et madame tout l’monde. Ils ne pleurent pas en continue ou ne marchent pas voûtés en portant toute la misère du monde. Pour ça, je dis un grand bravo et un grand merci! Mais alors… Toute la passion a fichu le camp aussi!!! Je ne parle pas que la passion entre Tae Won et Bo Ra uniquement mais pour le tout!

Les amoureux éconduits du fameux carré amoureux, à savoir Seung Ri et le Dr Suh, accepte assez vite leur défaite mais surtout, abandonnent encore plus vite leurs sentiments. Seung Ri est même la championne en titre! 8 ans à aimer une personne, quelques jours pour devenir raisonnable. Si ça pouvait toujours se passer comme ça, ce serait merveilleux.

Nous avons un père bourru et entêté qui change du jour au lendemain et cela grâce à Tae Won. Il va même jusqu’à accepter la mort de son fils en peu de temps.

Bo Ra passe de la méchante carnassière à la grâce de l’ange descendue des cieux! (Vers la fin, elle n’apparaît qu’habillée en blanc et très peu maquillée…) Alors, oui, elle est en réalité une bonne personne qui souffre de solitude doublée d’une maladie incurable. Oui on comprend son comportement même si excessif au début de l’histoire. Mais un tel revirement est assez incroyable! Cela dit, ce n’est pas l’évolution de son personnage qui m’a le plus chagriné mais bien celui de Tae Won! Mais qu’est-ce qu’il est mou!!!!

Le garçon est censé être torturé et il l’est mais… à sa manière! Alors qu’il est pourchassé par ses démons et qu’il emprunte le chemin d’une vie misérable jusqu’à changer son prénom, il reste bon et adorable à tout point de vue. Aucun côté sombre n’émane de lui à part ses remords qu’il traine comme des boulets. Sa mère dit qu’il y a une différence entre Han Tae won et Ha Deuk Gu. Personnellement, elle ne m’a pas frappée.

Pour finir, je vais parler de ce parallèle avec le conte d’Andersen. Il est maigre! On nous bassine (oui je trouve que c’est le mot) avec ce conte durant tout le drama. Je pensais y trouver des similitudes et me voilà en train de le lire. À part que Kay est bon en arithmétique, il n’y en a pas vraiment! C’est Kay qui change et qui a un coeur transformée en glace. Ici, je dirais plutôt que c’est Bo Ra qui est dans cette position et qui est possédée par la Reine des Glaces. Au début, je pensais qu’elle incarnait la Reine en personne. Mais non, il semblerait qu’elle représente Gerda, celle qui secoure Kay. On peut, en effet le voir de cette façon puisqu’avec son amour, elle arrive à libérer Tae Won… Mais il faut vraiment l’interpréter d’une certaine manière un peu poussée alors….

Concluons!!!! Sinon ma tête va éclater! (J’y ai passé l’après-midi sur cette fiche…)

Il y a un très joli message: C’est mieux de vivre! Quoiqu’il en coûte!

Malgré le désespoir et les craintes, c’est un message positif qui ressort de ces 16 épisodes.

Après vous connaissez mon avis après avoir lu ce pavé. néanmoins, il y a de la bonne humeur et des passages assez drôles par moment qui apportent une touche de légèreté. Je conseille de le regarder parce qu’il doit bien y avoir 90% des visionneurs qui le classent en haut de leur liste de dramas incontournables. La sensibilité de chacun est différente et je ne peux en aucun cas prétendre qu’il est juste passable parce que, moi, je n’ai pas été une fervente adepte. Donc, enfilez votre écharpe (Regardez de la neige, ça donne froid!!!) et laissez-vous glisser sur les pentes du royaume de la Reine Gelée!!!

 

 

3 thoughts on “ The Snow Queen ”

  1. haha l’eternel  »il a la meme tete pourquoi tu le reconnais pas !? » … j’avoue que lorsque j’ai regardé ce drama je m’étais déjà faite à cette caractéristiques des mélo coréens, donc ça ne m’avait pas gêné, mais ca m’a fait bien rire de te lire là dessus, vu qu’on a forcément eu cette réaction à un moment ou un autre en regardant ce genre de drama ^^
    L’atmosphère de ce drama est parfois lourde et il est loin d’être parfait comme tu l’as souligné, mais les personnages m’ont personnellement beaucoup touchés, ainsi que l’ost et c’est la raison pour laquelle ce drama à une place à part pour moi, car je sais que je ne rencontrerai pas des personnages comme ceux de the snow queen autre part… c’est ce qui fait, avec son ambiance hivernale, justement un drama à regarder sous sa couette, un weekend où on veut se plonger dans une histoire un peu hors du temps…

    J'aime

  2. Je trouve ton jugement un peu sévère sur plusieurs points donc je vais te donner mon avis sur les points négatifs que tu a trouvé dans the snow queen :

    -« Un amour disparu et inoubliable, des tragédies en veux-tu en voilà, de l’amitié, de la maladie, des problèmes de communication au sein d’une famille, des différences sociales! Tout y est! Il y en a peut-être même trop »

    Je comprends ton point de vu chacun peut trouver ou non une série trop chargée, chacun ses gouts.

    -« Premièrement, est-ce qu’il n’y a que moi que ça choque de voir un Hyun Bin se faire passer pour un gamin de 17 ans??? Je me suis crue replongée dans « My boss, my hero » sauf que là, on a un cas de figure on ne peut plus sérieux! On essaie vraiment de nous faire croire que ce grand gaillard est un adolescent!!!! Passé, ce rude choc, on s’y fait tant qu’il n’est pas en contact avec le personnage de Bo Ra, enfant! Parce que là… excusez-moi du peu mais… qu’une enfant s’éprenne d’un garçon plus âgé, ça arrive souvent! Aucune fille ne me dira le contraire. Mais qu’un garçon de 17 ans tombe amoureux d’une fille de 14 qui en fait 11 facile… Hem… Je ne trouve pas ça crédible du tout! Il aurait peut-être fallu faire un petit changement d’acteur. »

    Par contre là je ne comprends pas comment tu fais pour ne pas croire qu’il a 17 ans y a des « gaillard » de 17 ans plus massif qu’énormément d’homme d’un age plus avancé.
    Après le côté un peu ambigu du côté de Tae Won par rapport a la Bo Ra jeune m’a un peu choqué au début mais plus la série avancé plus j’avais l’impression qu’il n’était pas amoureux, mais qu’il éprouvait plutôt de la compassion même si je comprends totalement ton point de vu ici aussi.

    -« Ce qui me fait penser à une autre incohérence à cause de ce détail. Nous entrons dans la deuxième partie du drama où nous retrouvons nos protagonistes 8 ans plus tard! Tae Won a très peu changé! Une coupe un peu moins aplatie et un léger bouc. Bo Ra, elle, est une femme! Il ne la reconnait pas! Mais elle??? Bah elle non plus!!! Alors qu’elle a son image bien ancrée en elle!!! Elle l’a dessiné, elle ressasse ces souvenirs lointains et tout ce qu’elle trouve à dire c’est: « Il me rappelle quelqu’un de familier…. …. mais qui…? » . »

    Alors bon déjà Bo Ra a oublié Tae Won ou du moins n’avait absolument pu aucune raison de se souvenir de son visage après qu’il ne soit pas allé la rencontrer au parc. Elle a juste gardé ses souvenirs dans une boite qu’elle ne doit surement jamais ouvrir. Donc normal qu’elle ne s’en rappelle pas, surtout qu’elle ne la rencontré que 3 fois quand elle était enfant et qu’elle n’a que 14 ans et à cet âge tu peux largement oublier un visage 8 ans plus tard.

    -« Tiens une autre!!!! Le destin (saleté de destin!) fait en sorte qu’une des camarades de lycée de Tae Won soit transférée dans l’hôpital où Bo Ra se fait soigner. Elle croise Tae Won là bas et ne lui jette qu’un regard du coin de l’oeil! Bizarrement, elle le reconnait de suite, elle… »

    Alors là je suis d’accord que c’est une grosse coïncidence quand même.
    Mais par contre je trouve normal qu’elle le reconnaisse car elle n’a jamais voulu l’oublier contrairement à Bo Ra, qu’elle l’a vu tous les jours pendant presque 1 année et pas juste 3 fois et le point de vu de l’âge revient à 17 ans tu oubli moins rapidement un visage qu’a 14 ans.

    -« Un autre point qui m’a agacé est le côté tellement gentillet du drama. Tout est lisse!!! Alors je suis agréablement surprise et d’accord pour affirmer que le jeu d’acteur est juste et que les personnages sont construits de façon très réelle. Ils n’en font pas trop et nourrissent de vrais sentiments comme monsieur et madame tout l’monde. Ils ne pleurent pas en continue ou ne marchent pas voûtés en portant toute la misère du monde. Pour ça, je dis un grand bravo et un grand merci! Mais alors… Toute la passion a fichu le camp aussi!!! Je ne parle pas que la passion entre Tae Won et Bo Ra uniquement mais pour le tout! »

    Je ne te comprends juste pas, je ne comprends absolument pas pourquoi tu décris sa comme si les personnages n’avaient aucune émotion alors que ce n’est absolument pas le cas. Mais après chacun ses goûts même si je te trouve un peu sévère.

    -« Les amoureux éconduits du fameux carré amoureux, à savoir Seung Ri et le Dr Suh, accepte assez vite leur défaite mais surtout, abandonnent encore plus vite leurs sentiments. Seung Ri est même la championne en titre! 8 ans à aimer une personne, quelques jours pour devenir raisonnable. Si ça pouvait toujours se passer comme ça, ce serait merveilleux. »

    Ils n’acceptent pas leurs défaites si facilement je trouve après tu peux trouver qu’ils ne se sont pas battu pour leurs amours jusqu’à la mort mais ils ont bien combattu même après s’être pris des vents ils reviennent à la charge.

    -« Nous avons un père bourru et entêté qui change du jour au lendemain et cela grâce à Tae Won. Il va même jusqu’à accepter la mort de son fils en peu de temps. »

    Il ne change pas du jour au lendemain tu vois bien qu’il essaye petit à petit de l’accepter (avant d’aller passer du temps dans leurs ancienne maison, on apprend qu’il y allait 1 fois par ans). Tu peux trouver sa rapide moi je ne pense pas sachant qu’il a surement essayer plus d’une fois de le faire et que sa fille lui a surement bien obliger à ne pas l’oublier.

    -« Bo Ra passe de la méchante carnassière à la grâce de l’ange descendue des cieux! (Vers la fin, elle n’apparaît qu’habillée en blanc et très peu maquillée…) Alors, oui, elle est en réalité une bonne personne qui souffre de solitude doublée d’une maladie incurable. Oui on comprend son comportement même si excessif au début de l’histoire. Mais un tel revirement est assez incroyable!»

    Elle a toujours été rongée par la solitude, la tristesse d’avoir perdu son frère, de l’abandon de sa mère et de la façon de se comporter de son père.
    Je pense qu’elle extériorisait et qu’elle voulait juste faire payer au monde pour ses problèmes et aussi qu’elle avait simplement besoin de quelqu’un pour la contenir ce que personne n’a jamais fait.

    -« Cela dit, ce n’est pas l’évolution de son personnage qui m’a le plus chagriné mais bien celui de Tae Won! Mais qu’est-ce qu’il est mou!!!!
    Le garçon est censé être torturé et il l’est mais… à sa manière! Alors qu’il est pourchassé par ses démons et qu’il emprunte le chemin d’une vie misérable jusqu’à changer son prénom, il reste bon et adorable à tout point de vue. Aucun côté sombre n’émane de lui à part ses remords qu’il traine comme des boulets. Sa mère dit qu’il y a une différence entre Han Tae won et Ha Deuk Gu. Personnellement, elle ne m’a pas frappée. »

    Alors bon déjà le côté sombre ma fait vraiment rire, franchement tu penses vraiment qu’il devrait devenir une sorte de Batman ou devenir le Joker ?
    Nan il a juste fuit car il s’en voulait jusqu’au plus profond de son être, il a arrêté de faire des maths qui est la chose qui lui plait le plus au monde car il pense qu’il n’a aucun droit d’en faire. Il pense avoir tué son ami à cause de son talent et qu’il ne mérite pas de les pratiquer.
    La différence entre Tae Won et Deuk Gu est simple, en reprenant son nom accepte ne pas être coupable de la mort de son ami et de pouvoir enfin vraiment être heureux, ne pas culpabiliser et se donner le droit d’être au plus profond de lui vraiment heureux.

    -« Pour finir, je vais parler de ce parallèle avec le conte d’Andersen. Il est maigre! On nous bassine (oui je trouve que c’est le mot) avec ce conte durant tout le drama. Je pensais y trouver des similitudes et me voilà en train de le lire. À part que Kay est bon en arithmétique, il n’y en a pas vraiment! C’est Kay qui change et qui a un coeur transformée en glace. Ici, je dirais plutôt que c’est Bo Ra qui est dans cette position et qui est possédée par la Reine des Glaces. Au début, je pensais qu’elle incarnait la Reine en personne. Mais non, il semblerait qu’elle représente Gerda, celle qui secoure Kay. On peut, en effet le voir de cette façon puisqu’avec son amour, elle arrive à libérer Tae Won… Mais il faut vraiment l’interpréter d’une certaine manière un peu poussée alors…. »

    Je pense que le parallèle est plus compliqué, je pense qu’ils se sont secourus l’un et l’autre. En gros y aurait 2 manière de voir les choses.

    Donc je pense que tu juges vraiment sévèrement the snow queen, tes points négatifs son à mon avis fondé même si pour moi tu rajoute énormément de négativité sur des choses qui ne le sont pas autant que ça.

    Bon je pense pas que mon texte est vraiment intéressent, je pense ne pas m’être exprimé comme je l’aurais voulu.

    J'aime

  3. Je vois que tu es une fervente adepte de ce drama. Et je sais qu’il y en a. Pour moi il laisse énormément à désirer aussi bien dans le scénario que dans sa réalisation. Et je maintiens mes affirmations. Certainement que ce type de drama n’est pas fait pour moi. J’avoue que les trucs trop romantico-larme à l’oeil ont tendance à me glacer le sang. Ce n’est franchement pas ma tasse de thé.
    Je respecte tes avis qui viennent contrecarrer les miens mais tu ne m’a toujours pas convaincue comme je ne t’ai pas convaincue.

    D’ailleurs, je souligne en fin d’article que :

    « Il y a un très joli message: C’est mieux de vivre! Quoiqu’il en coûte!

    Malgré le désespoir et les craintes, c’est un message positif qui ressort de ces 16 épisodes.

    Après vous connaissez mon avis après avoir lu ce pavé. néanmoins, il y a de la bonne humeur et des passages assez drôles par moment qui apportent une touche de légèreté. Je conseille de le regarder parce qu’il doit bien y avoir 90% des visionneurs qui le classent en haut de leur liste de dramas incontournables. La sensibilité de chacun est différente et je ne peux en aucun cas prétendre qu’il est juste passable parce que, moi, je n’ai pas été une fervente adepte.  »

    Je finis sur une note positive quant au message du drama et je mentionne bien que ce n’est que mon avis et ma sensibilité. Les goûts et les couleurs sont différents pour tout le monde. Et bienheureusement, j’ai envie de dire.

    Et d’ailleurs, je te remercie pour avoir pris le temps de développer comme tu l’as fait.

    J'aime

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s