Café en Musique

 

Café, je te vénère !

Je suis accro au café. La Corée est accro au café. Je suis accro à la Corée. La Corée est accro à moi! (Attention à celui ou celle qui contestera la dernière phrase, en pouffant de rire !!!! Retour de bâton assuré !)

Il est impensable de débuter une journée sans le rituel « Tasse-à-café-corsé » (Celui qui vous laisse une haleine à terrasser un dragon!!!), comme il est improbable de ne pas continuer à agrémenter de « Gobelets-à-jus-de-chaussette », les heures de travail (ou de vacation)!

Mais quelle ne fut pas ma surprise de voir ma boisson addictive transformée en hymne, que dis-je, en ode, par une multitude d’artistes, en commençant par mes BigBang adorés avec un titre Ô combien évocateur: Café !

.

.

 .
D’ailleurs, TOP en est le plus friand car le mot « Coffee » (prononcez co-pi) lui dégouline des lèvres assez régulièrement, comme dans son duo avec son pote GD, « Knock Out« . L’image de droite (TOP au sourcil qui clignote) en est la preuve puisqu’on peut le voir barboter dans une tasse géante de café, un café à la main, dans «Turn it Up« .

Expresso double shot !

 

.

.

 

Un autre amateur fou furieux du liquide noir, n’est autre que Tablo des Epik High, (déporté depuis chez la YG Entertainment – la maison de prod des BigBang)
C’est ainsi qu’on peut retrouver le morceau « Coffee » dans l’opus du groupe nommé « Epilogue« .

.


.
.

Et un Tablo en manque, ça donne un psychopathe assoiffé de café, carrément flippant! (Je vous ai déjà posté cette vidéo mais elle m’éclate trop pour passer à côté.)
Cela dit, il paraît qu’il existe comme une ressemblance déconcertante avec une certaine Noona Lisa quand elle se lève le matin, le visage bouffi et la savate traînante… (Permettez-moi d’émettre un doute, tout d’même!)
.

I NEED COFFEE………. NOW !!!!!.

.

.

.
Tout en faisant mes recherches sur Youtube, j’ai découvert cette petite chanson qui  a accaparé mon oreille et dont le titre simple ne pourrait mieux d’écrire ce que je ressens pour mon café : Love is Coffee.

Ses interprètes sont les membres d’un groupe indé composé des As One et de Kang kyun Sung (Noel).
..

.

.
Pour finir ma sélection (sinon, c’est une centaine de dosettes qu’il va me falloir), j’ai opté pour les 10 cm. Un duo qui échappe à la starisation tout en restant énormément apprécié et encore plus avec « Americano« , peut-être leur chanson la plus connue. C’est tout simplement un hommage au café dit américain, un café dérivé « Starbucks Coffee ».
Et si on s’attarde sur les paroles, on apprendra que les 10 cm peuvent être infidèles à une femme mais jamais à leur americano !

.

.
Tout cela ne fait que démontrer une addiction croissante pour le café en Corée du Sud, qui n’existait pas encore il y a quelques années.Le drama « The 1st shop of Coffee Prince » en est d’ailleurs une des causes importantes, pour ne pas dire principales.

Le lieu où il a été tourné est situé près de l’Université d’Hongik, dans un quartier où pullulent une quantité impressionnante de Coffee Shops (On y consomme du café de qualité, pas de la drogue, hein ! Je précise pour les p’tits malins !)

.
Il est maintenant ouvert au public comme un café, tout ce qu’il y a de plus banal si ce n’est que vous pouvez vous y installer en vous remémorant vos scènes préférées et y siroter une petite tasse.

Si toutefois, vous avez la chance de vous rendre prochainement à Seoul, je vous donne quelques adresses publiées sur le site de Visit Korea. (Cliquez sur les images)

.
Manque de bol… Et là, je suis sur le point de détruire tout ce que je viens d’écrire… La culture du vrai caftar qui réveille et qui vous tire du lit juste par la force de sa fragrance, je ne l’ai pas rencontrée à Seoul !

Du café lyophilisé en veux-tu, en voilà, ça oui !

Une substance colorée qui coulait dans une cafetière, ça aussi ! Mais rien n’avait l’arôme d’un café ! C’était sucré, comme vanillé, indescriptible, un vague rapprochement avec la chicorée…

Bref, au bout de 4 jours, le café-juk est juste devenu un Jus d’aloé véra-juk (le juk étant du porridge de riz ultra délicieux). J’ai cru subir une cure de désintox malgré moi.

Bien que… Je succombais à une autre sorcellerie: Le thé Coréen ! Haaaa mama mia.

Bon, sur ce, je vous laisse ! J’ai une capsule prête à être pressée dans ma Nespresso !

Tchaoooo !

.