Remioromen (レミオロメン) fait partie de ces groupes incontournables du rock japonais. Leur style on ne peut plus classique et sans fioritures, leurs mélodies envoutantes empreintes de douceur, et la voix puissante et profonde de Fujimaki Ryota, ont fait la popularité de ce groupe.

Bien que formé depuis l’année 2000, c’est surtout en 2005 qu’ils se font réellement remarquer avec le drama à succès Ichi Rittoru no Namida (aussi connu sous son titre anglais One litre of tears).
Ce drama poignant racontant le courage d’une jeune fille atteinte d’une maladie génétique incurable, a profondément marqué le cœur du public japonais. Ainsi que les deux chansons de Remioromen reprises dans le drama, « Sangatsu kokonoka » et « Konayuki ».

Depuis lors, leur notoriété va grandissante. Et c’est sans grand étonnement de constater qu’à chaque nouvelle sortie d’album, celui-ci figure sans exception parmi le top de l’Oricon, le grand classement musical annuel et hebdomadaire japonais.



Présentation des membres

Nom: Fujimaki Ryota (藤巻亮太)
Statut au sein du groupe: chanteur et guitariste. Il écrit aussi la plupart des textes des chansons.
Date de naissance: le 12 janvier 1980
Lieu de naissance: Fuefuki (préfecture de Yamanashi au Japon)
Groupe sanguin: O
Taille: 172 cm
Particularités: Diplômé de l’institut de technologie de Maebashi. Son sport préféré est le foot.


Nom: Keisuke Maeda (前田启介)
Statut au sein du groupe: bassiste et choriste.
Date de naissance: le 11 septembre 1979
Lieu de naissance: Fuefuki (préfecture de Yamanashi au Japon)
Groupe sanguin: A
Taille: 168 cm


.

Nom: Jinguji Osamu (神宫司治)
Statut au sein du groupe: batteur et choriste.
Date de naissance: le 5 mars 1980
Lieu de naissance: Fuefuki (préfecture de Yamanashi au Japon)
Groupe sanguin: A
Taille: 174 cm
Particularités: Son sport préféré est le golf. C’est son frère ainé qui l’a initié à la batterie.


Biographie

Fujimaki Ryota, Keisuke Maeda et Jinguji Osamu ont tous trois grandis dans la préfecture de Yamanashi, et ont fréquentés les mêmes écoles élémentaires et secondaires.
En 2000, ils décident de former un groupe qu’ils nomment Remioromen.

Un choix de nom plutôt anecdotique car monté de toutes pièces par chacun d’entre eux!
En effet, Remioromen est le résultat d’une association de sonorités joués au Janken (pierre-papier-ciseaux).  Le « re »(レ) est choisi par Fujimaki en hommage à son groupe préféré Radiohead (レディオヘッド).
Le « mi » (ミ) et le « o » (オ), quant à eux, reviennent au choix de Jinguji parce qu’ils correspondent aux premiers caractères du nom et du prénom de sa petite amie d’alors.
Et pour finir, le « romen » (ロメン) par Maeda en raison de son intérêt pour les tramways; « romen » étant un dérivé de « romendensha » (路面电车).

Le groupe commence timidement ses débuts en donnant quelques petits concerts autour de Maebashi (préfecture de Gunma) et de Shimokitazawa (un quartier de Setagaya à Tokyo), avant de revenir à Yamanashi, leur ville natale, et d’y produire leur premier mini-album Festa, en mars 2003, sous le label Records Daizawa.
Le single « Ame agari », sorti le 21 mai, rencontre un certain succès. Puis, vient un second single « Denwa » le 20 aout, signé cette fois sous le label Speedstar Records, et le 19 novembre, un premier album Asagao qui débute à la 17ème position du classement Oricon, dans la catégorie Indie .
Six jours plus tard, soit le 25 novembre 2003, ils donnent leur premier vrai concert à SHIBUYA-AX (une salle de concert à Tokyo) face à 540 personnes. Avant de jouir d’un petit coup de pouce en participant à l’émission de fin d’année COUNTDOWN JAPAN 2003/2004, regardée dans tous les foyers japonais le soir du 31 décembre en guise de célébration de la nouvelle année.

Le 16 janvier 2004, le groupe entame une tournée intitulé TOUR ASAGAO 2004 qui assure 9 représentations dans 8 villes différentes.

Cette même année voit la sortie de deux autres singles « Sangatsu Kokonoka » (également connu sous le titre « 3gatsu 9ka ») et « Acacia », ainsi qu’une nouvelle série de concerts dès le 19 mai avec le LIVE CIRCUIT ACACIA 2004 qui se termine le 9 juillet au Zepp Tokyo après un total de 20 concerts consécutifs.
.

.
Les années 2005/2006 représenteront les années fastes du groupe avec une réelle ovation du public.
Cela commence deux nouveaux singles « Moratoire » et « Minami Kaze », mais surtout avec un second album éther vendu à 402.205 exemplaires.

Remioromen se produit tour à tour au célèbre Budokan de Tokyo, puis le 14 mai au Zepp Osaka pour la tournée TOUR ETHER TRIP 2005, et ensuite dans des festivals d’été comme le RISING SUN ROCK FESTIVAL ou le J-WAVE LIVE 2000+5.

Le 12 octobre 2005 parait leur septième single « Ao no Sekai ». C’est aussi à ce moment qu’est diffusé sur Fuji TV le drama Ichi Rittoru no Namida, avec les chansons « Sangatsu kokonoka » (ou 3gatsu 9ka) et « Konayuki », leur huitième single, qui font littéralement exploser la renommée du groupe. « Konayuki » rentre directement à la 2ème place du top Oricon, et gardera cette position durant près de 54 semaines !
Il est même répertorié au cours de l’année 2006 comme la seconde meilleure vente de single.
.

.
L’année 2006 démarre avec une troisième tournée appelée TOUR UNDER THE SUN 2006, qui comptabilise un total de 24 spectacles dans 22 villes du Japon. Puis, le 01 mars, leur neuvième single « Taiyou no Shita » est utilisé comme chanson thème pour le film Kokitsune Helen.

Le 17 mai 2006, Remioromen sort son troisième album Horizon qui est une véritable réussite: il reste numéro 1 du classement Oricon pendant 3 semaines de suite, avant d’être considéré comme étant la 16ème meilleure vente d’album à la fin de l’année 2006.

En aout, après un concert donné sur la piste d’aéroport de Yamanashi qui a réuni plus de 30 000 personnes, s’ensuit un album live à édition limitée, Flash et Gleam.
L’année 2006 s’achève avec une quatrième tournée intitulé TOUR ISLAND OVER THE HORIZON 2006 et regroupant 16 représentations dans 9 villes japonaises. C’est près de 130 000 personnes qui y assisteront.

L’année 2007, même s’il produit deux nouveaux singles « Akanezora » en mars et « Hotaru and Run » en mai, Remioromen se consacre essentiellement à la promotion du groupe en participant à un certain nombre d’émission en direct, mais aussi à certains évènements comme le SETSTOCK ’07 et SUMMER SONIC 07.

.

.
De même pour l’année 2008, où le groupe entamera sa cinquième tournée, le WONDERFUL & BEAUTIFUL TOUR 2008, appelée ainsi par rapport à leur 12ème single « Wonderful & Beautiful » sorti en décembre 2007. Une tournée qui s’étalera sur 5 mois et comptera 40 dates réparties dans 31 villes sur tout le Japon.

S’ensuivent ensuite un 13ème single « Motto Tooku e / Orchestra », ainsi qu’un quatrième album studio en septembre 2008 nommé Kaze no Chroma, et début 2009 la tournée dédiée à cet album. Puis, dans la foulée, apparait un 14ème single « Yme no Tsubomi » qui devient la chanson thème pour le film Kansen Rettou.

.

.

.

.

Pendant ce temps, après six années d’activités et 4 albums studio, le groupe sort enfin sont premier album Best Off. Remio Best, regroupant 14 titres précédents plus un inédit « Sakura », devient une fois de plus numéro 1 du top Oricon et numéro 8 des meilleures ventes 2009.

L’année 2009 se poursuit avec un nouveau single « Starting Over » en juillet, sa tournée Zepp Tour 2009, et un autre single en novembre « Koi no Kara Yokan ».

.

.
Le 13 mai 2010, Remioromen produit son 5ème album studio Kachou Fuugetsu, avec un single du même nom, et entame en mai la tournée de l’album qui se poursuit jusqu’à la fin de l’année. Ce qui ne les empêche pas entre deux petits mois de pause d’éditer en juillet 2010 un 17ème single « Tatsunda Joe ».

.


.

DISCOGRAPHIE

Albums, Singles et News

Je vous redirige sur le site Nautiljon

.
.

Site Web: http://www.remioromen.jp/

2 thoughts on “ REMIOROMEN ”

  1. Groupe sympathique que j’affectionne beaucoup, sobre mais chaleureux. Et j’adore la voix du chanteur, une voix particulière qui peut aller très haut en donnant cette impression qu’il flirte avec la limite tout en dégageant une certaine maîtrise. Un groupe qui est encore plus appréciable à écouter en live, preuve que le talent est là.

    Merci Chieki pour cette article.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh hidelirium, salut!
    Oui ce groupe me touche beaucoup à moi aussi. La voix de Fujimaki Ryota, de suite définissable et chargée d’émotions, réussit à nous transporter dès les premières notes. En live ça doit être puissant, c’est sur. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai préféré opter pour quelques vidéos de concert. C’est là que Remioromen prend toute son ampleur.
    Enfin, voilà, si ce modeste article peut permettre à certains de le découvrir, et bien, j’aurais tout gagné.

    Aimé par 1 personne

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s