EPIK HIGH – Wannabe + High Technology

 

Remontons le temps jusqu’en 2009 avec un, ou plutôt, deux titres d’un groupe dont je vous parlerai régulièrement : EPIK HIGH.

Epik High est un groupe très spécial à mes yeux. D’abord acteurs de la scène hip hop underground, les 3 membres (Tablo, Mithra et DJ Tukutz) se sont illustrés par leur musique alternative, un peu à la manière des Beasty Boys côté US. Mêlant des flows très street à des sonorités pop ou électro, ils ont su se démarquer par leur originalité et des textes percutants.

Depuis 2012, Epik High a rejoint la YG Entertainment. Leur image est devenue plus « propre » et plus stylisée. Bien que présentant quelques morceaux torturés, leur musique a basculé vers plus de légèreté avec des paroles bien moins engagées.

Toujours est-il que ces 3 gars là sont la cause de mon amour pour la Corée du Sud. Alors que je débordais d’admiration pour certaines facettes de la culture Jap, j’ai un jour eu le bonheur de cliquer sur une de leur vidéo. LA RÉVÉLATION!
Je suis tombée en amour dès les premières notes. Puis j’ai poussé les portes de la culture Coréenne et je n’en suis toujours pas revenue.

Une autre caractéristique représentative de ce groupe, en plus du talent indéniable, est leur image légèrement déjantée. Je dis « légèrement » car lorsqu’on les voit pour la première fois, on ne s’attend pas à faire face à des énergumènes (dans le bon sens du terme) complètement tarés ayant une aptitude développée pour la mise en scène.

Et les deux vidéos que je vous présente aujourd’hui en font foi ! Si vous ne rigolez pas même un peu, je veux bien faire la macarena en marche arrière !

Wannabe et High Technology sont deux clips qui se suivent. Une sorte de « to be continued » qui nous remake le célèbre film « THE HOST » de Bong Joon Ho.

C’est à mourir de rire !

Bien sûr, Epik High ne nous propose pas un copié-collé. Non, non, à des années lumières de là !
Ce serait bien plus une parodie où la méchante bébête dévoreuse d’humains ressemble à un mix entre un ours en peluche, un télétubbies et le bonhomme Cétélem flanqué du visage de Mithra.

Déjà, rien que là, c’est EPIK !

Les plans sont tournés au même endroit que le film, c’est à dire, sur les bords du fleuve Han. De plus quelques prises s’en rapprochent comme par exemple lors de l’apparition de la bête avec la foule qui se met à courir.

Ou encore, l’arc choisit comme arme de prédilection mais qui dans les mains du groupe devient un objet de gag et est vite remplacé par… un sabre laser de Jedi !

La base de l’histoire est sensiblement la même. La peluche verdâtre apparaît et avale toutes les jolies demoiselles qu’elle croise sur sa route. Sauf que l’une de ces femmes n’est autre que la fiancée de DJ Tukutz.

Inévitablement mais avec un manque de courage certain, Tablo et DJ Tukutz se lancent à la poursuite de l’ignoble nounours.

Dans le second volet (High Technology), nos deux gaillards vont à l’encontre du monstre et se prennent une correction phénoménale.

Regardez le pauvre comme il souffre !!!!

Reprenant courage et… un peu sans le faire exprès, on doit l’avouer… nos justiciers parviennent à blesser le monstre et à lui ouvrir le ventre.

Les filles, toujours vivantes, fraîches et pimpantes, sortent d’un amas de fils de laine rouge qui pendouillent du ventre du vilain-pas-beau. Et tout ça, sous les yeux hagards des deux héros. Dj Tukutz récupère sa belle et c’est la fin. Une fin très heureuse… Ou pas !
Parce qu’il y en a un qui tire la tronche ! C’est le nounours à tête rectangle qui pleure en rafistolant son abdomen à grands coups d’aiguille.

Je suis méga fan ! Je regarde toujours ces deux clips avec autant de plaisir, affichant toujours le même sourire béat ponctué par des rires tonitruants.

Si vous ne les connaissez pas alors un conseil : Appuyez vite sur PLAY !


 

WANNABE


 

TROT + HIGH TECHNOLOGY