DONG YI – Épisodes 26 à 45

Précédemment, je vous ai conté l’histoire de Dong Yi. J’ai déjà atteint le 47ème épisode, donc, comme promis, je viens vous faire part de mon ressenti pour les 20 derniers visionnés.

Sauf que le ressenti est carrément moins bon !

60 épisodes équivalent forcément à une période creuse. Pourtant, j’avais tellement misé sur ce drama que j’en suis sortie extrêmement déçue. J’en demandais sûrement trop mais le début était si prometteur que je n’ai pas pu m’empêcher de croire au script parfait.

En fait, c’est comme le Père Noël… ça n’existe pas…

[ ATTENTION SPOILS EN ITALIQUE ]

.
À la fin du 25ème épisode, Dong Yi est blessée après avoir risqué sa vie pour sauver la dernière preuve accusant Jang Ok Jung dans la mort de la Reine-Mère.
.

.
Elle réussit à s’échapper et entreprend de marcher jusqu’à l’endroit où se trouve le cortège du roi.

Malheureusement, les forces viennent à lui manquer et elle sombre dans le coma. Ramassée par un noble qui passait par là, elle est soignée durant 4 longs mois.
Les intentions du marchand ne sont, elles, pas très nobles. Il est troublé par la beauté de Dong Yi et comprend vite que cette femme est extrêmement intelligente.
Il tire donc profit de la situation et grâce à elle, il s’engraisse un peu plus, la retenant prisonnière.
Entre-temps, le commissaire Seo et Cha Chun Soo, le frère de coeur de Dong yi, n’ont de cesse de la chercher.
Le roi, qui comprend désormais ses sentiments pour la jeune femme; est mort d’inquiétude.
.

.
Dong Yi fait la connaissance de Shim Woon Taek (ci-dessus), un jeune noble exilé, qui l’aide à résoudre son affaire et lui permet de rejoindre la capitale.

De retour après de nombreux tumultes, Dong Yi est sauvée par le roi en personne et dévoile tous les méfaits de Jang Ok Jung et de son frère Jang Hee Jae.
Pour la protéger de représailles certaines, il fait de la paysanne sa concubine. Avec ce titre, elle devient quasiment intouchable.
Secrètement, le roi espère que Dong yi acceptera sa proposition non pas pour préserver sa vie mais bien par amour.
.

.
Jang Ok Jung (ci-dessus) réussit à faire chasser la reine du palais. Grâce à cette action, elle accède au trône de façon malhonnête.
Cependant, elle déchante lorsqu’elle s’aperçoit que l’amour du roi est maintenant réservé à Dong Yi. Elle voit rouge et avec l’appui de la faction du sud, elle n’aura de cesse que de comploter contre celle-ci jusqu’à ce qu’elle meurt.
.

.
Mais Dong Yi est coriace ! Elle déjoue les plans de Jang Ok Jung, lui fait perdre sa crédibilité et restaure l’autorité de l’ancienne reine .
Puis, comme pour exécuter un pied de nez à sa rivale, elle tombe enceinte à son tour.
Le prince né du ventre de Dong yi a toutes les préférences du roi. 
Jang Ok Jung n’en reste pas là !
.

.
L’organisation secrète (la Fraternité de l’épée) fondée par le père de la nouvelle concubine se reforme par vengeance. Leur but n’est plus d’aider les opprimés mais d’assassiner les nobles qui maltraitent leurs esclaves.
La vraie identité de Dong yi est découverte lorsque celle-ci tente d’aider son ami d’enfance à la tête de l’organisation meurtrière.
Malgré tout, le roi ne peut se résoudre à incriminer sa femme et la condamne à vivre hors du palais pour toujours. Les partisans des deux factions acceptent la sentence, à contre-coeur, après la mort du nouveau-né princier qui succombe à une rougeole foudroyante.
.

.
Ce qu’ils n’imaginent pas le moins du monde c’est que Dong yi porte à nouveau un enfant…
Le jeune prince, vivant parmi les roturiers, grandit année après année avec les valeurs et les enseignements que lui inculque sa mère.
Son père, le roi, qui les observe de loin décide, lors du septième anniversaire de l’enfant, qu’il est grand temps pour eux de rentrer au palais et de braver tous les ministres réticents et mesquins de la cour…



.

.
Si vous avez lu les spoils sans regarder les épisodes, vous vous dîtes sûrement :  » Dis donc, elle ne yoyoterait pas un peu la Lisa, là ?! Comment peut-on parler de période creuse avec autant de rebondissements ????! Elle a complètement craqué !!!!  »

Hé si… c’est malheureusement possible !

Si les 20 premiers épisodes étaient prenants, les suivant tournent en rond. Trop de complots tuent le complot. Une quinzaine d’épisodes sont basés sur ce leitmotiv : LES PUISSANTS ONT TOUJOURS RAISON ET LES FAIBLES DOIVENT DEMANDER PARDON.
Ainsi, Dong Yi et ses suiveurs passent leur temps à se dépêtrer de la toile tissée par le clan Jang Ok Jung. Adieu enquêtes et action. Bonjour blablabla et discours redondants.

Notre toute fraîche favorite du roi perd sa spontanéité. Vêtue de ses froufrous en soie de Chine, elle reste cloîtrée à réfléchir, s’embourbant un peu plus dans les manigances de la nouvelle reine. Et même lorsque celle-ci se voit rétrogradée à sa précédente position, l’histoire piétine de plus belle.

C’est d’un chiant presque insupportable ! On devine toute la suite des lustres à l’avance !

Trop prise par l’histoire initiale, je n’avais pas remarqué le jeu d’acteur parfois massacré et abusif. Il suffit d’un peu d’ennui pour que ce type de détail (qui a, ceci dit, énormément d’importance) ne grossisse sans fin.
Il m’est arrivée d’en rire de désespoir. Je n’en pouvais plus d’autant de mimiques et de grimaces ! Le palmarès revenant au personnage de Jang Hee Jae.

La BO, quant à elle, ajoute un titre tout neuf à sa playlist. Il apporte un son mélancolique et lent à l’atmosphère.


 


 

Ceci se révèle être un excellent choix. Il sied tout à fait à ce passage ralenti du scénario. Et puis, il faut également l’avouer… à force, WALK IN A DREAMY ROAD, bien que magnifique, refile de l’urticaire à la longue. (15 fois par épisode, c’est un peu trop !)

Pas très rassurant ce topo ?!

Ne vous inquiétez pas. Il vous suffit de survire à ces quinze épisodes. Avec l’apparition du jeune prince vers le 45ème, le drama repart.
C’est fou ce qu’un enfant peut provoquer. Une bulle de pep’s et de cuteness dans un monde de brutes.
Qui plus est, il contribue à un tournant supplémentaire de l’histoire qui semble encourageant, alors croisons les doigts !

 


Regardez ce drama sur VIKI

[PS : Je vous conseille de chercher ces épisodes ailleurs si vous aimez le travail bien fait. Je me suis mise en colère plus d’une fois à cause des subbeurs de ce drama. L’épisode 40 est juste horrible ! Vive Google traduction ! Une honte !]

 

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s