Rain, la bévue royale !

Aujourd’hui, je vous parle d’un film US. Vous ne comprenez pas bien ce qu’un film US vient faire sur ce blog ?!
C’est simple. Au casting, apparaît un nom Coréen. Rain. Mais oui ! Mon Rainy Rain inteeeereernational ( Ninja Assassin, Speed Racer, The Prince) !
Lorsque je dis que son nom apparaît au casting, il faut tout de même s’armer de patience avant de le trouver. Il faut croire que l’acteur asiatique a encore du mal a atteindre le haut des affiches s’il ne se nomme pas Jackie Chan ou Jet Li.
Regrettable, n’est-il pas ?!

Ainsi, même si l’on voit Rain aussi souvent que l’on voit Bruce Willis, les producteurs ont préféré ajouter le « nom » de 50 CENT, qui n’a qu’un petit rôle, en premier.
Débile mais passons…

Ce film, je me suis jetée dessus alors qu’il n’était pas encore sorti sur nos grands écrans. Hé oui, je l’ai honteusement téléchargé, bien trop pressée d’admirer la prestation du show man Coréen le plus adulé de ces demoiselles (et de moi-même).

THE PRINCE est un film d’action de Brian A. Miller. Rain y donne la réplique à Bruce Wills, balance des coups de poing à Jason Patric et y canarde John Cusack.


Le scénario n’est pas très original. Un homme qui a passé sa vie à jouer du calibre sur les autres mafieux de sa ville se voit contraint de réveiller ses anciennes aptitudes afin de retrouver et sauver sa fille disparue…


TRAILER


Le cinéma Américain me touche de moins en moins. C’est un fait ! Mais avec ce long métrage, je crois que j’ai touché le fond.
Mais quel nanard !
J’ai même pesté contre Rain. Avait-il lu le script avant d’accepter ce rôle ????! S’est-il contenté d’une expérience à ajouter à son CV ?!

Fort heureusement, ses apparitions m’ont permise de tenir bon. Dans le fond, il faut reconnaître qu’il apporte un petit côté stress au film.
Tueur froid et homme de main d’Omar, un patron de la drogue redouté, il use de la gâchette sans sourciller. Il n’a aucun état d’âme. Proche du robot mono-expressif programmé pour tuer, il parle peu. Ça valait bien la peine de travailler son anglais, tiens !
Ceci étant souligné, Chéri, qui regardait avec moi, s’est incliné et interloqué, il a lâché un : « Dis donc, il fait flipper Rain ! »
Ha ça, oui ! Il fait très très méchant avec son eye-liner et sa mise en plis laquée !!!!!


Pour le reste, THE PRINCE se révèle être un espèce de TAKEN de bas étages dans lequel on ne comprend rien.

Paul est une machine imbattable. Il défonce tout le monde ! Plus fort que Rambo, il est l’homme le plus craint de la pègre bien qu’il se soit tenu à carreau pendant 20 ans. On apprend qu’il est devenu aussi fort à … l’armée.
Heeeeeeeu, qu’est-ce qu’ils leur refilent à bouffer à leurs G.I. ????!
Omar a tout un dentier contre Paul. Mais il préfère patienter afin que la fille de Paul soit assez grande pour accomplir sa vengeance.
C’est vrai qu’envoyer un 50 CENT proposer de la poudre à une enfant de 5 ans, ça aurait pu faire tâche dans le scénario… hem.

Bref, lorsque Paul et Mark (Rain) se font face, on a la franche impression de regarder le Terminator contre un T1000. « Sarah Connor ?! » – « Ha non ! Moi c’est Beth! » – « Zut de chiotte ! C’est pas grave, j’t’embarque quand même ! »

Bruce Willis, quant à lui, ne se foule pas énormément. Il parle. Il tient une arme. Il s’assoit. Il parle.
John Cusack a quelques problèmes de cheveux et de conscience. Je me demande encore l’utilité de son rôle.
Puis nous avons la pouf. L’amie de la fille de Paul. Elle sniffe, se frotte à Paul, crie mais ne sert strictement à rien dès la 10 ème minute.

La seule scène qui mérite qu’on s’y attarde est la baston de fin entre Paul et Mark. Les cascades les plus « spectaculaires » sont assurées par Rain. Puis il meurt comme une crotte avec une mimique pas crédible du tout.

On se sent spoilé par THE PRINCE of pacotille. Pour moi, c’est juste une parodie de plusieurs standards made in Hollywood. C’est mal tourné, le scénario est sans intérêt, écrit à la va-vite, on ne s’attache à aucun personnage (bon, ce n’est pas fait pour non plus) et surtout … qu’est-ce qu’on s’ennuie !!!!!

Béh moi, Rain en bad boy, j’aime bien mais faut-il encore que l’on puisse y croire. Et là, c’est un zéro pointé !

Il est bien mieux dans le registre du mec amoureux écorché (et sans haut) !

♫ ♪ ♫ Naneun eotteokhae, naneun eotteokhae ♫ ♪ ♫*

Jebal… Hooooo Rain,  jebal, dorawa**

* Que dois-je faire, que dois-je faire
** S’il te plaît, hoooo Rain, s’il te plaît, reviens
*** Love Song by Rain
 

Oui, ooooh, ça va, hein ! Poupougne ! Me jugez pas !

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s