Hataraki Man

Synopsis

Hiroko Matsukata est une jolie jeune femme de 28 ans au caractère bien trempé. Elle se donne corps et âme pour le magazine japonais  » Weekly Jidaï  » où elle y exerce la profession de journaliste. Elle y consacre toute son énergie afin d’atteindre le but qu’elle se fixe chaque jour: apporter de quoi satisfaire ses lecteurs avec des articles complets et intéressants.

Dans les bureaux de la rédaction, ses collègues la surnomme « Hataraki Man » qui signifie « l’homme travailleur » car cette demoiselle aux allures frêles a la capacité de rentrer dans une phase de concentration extraordinaire lorsqu’elle met la main sur un scoop.
Son taux de testostérone augmente alors décuplant son aptitude au travail par 3.  Àl’instant où elle pose deux doigts de chaque main sur son front, elle se transforme en bourreau de travail, tel un homme pourrait le faire, ne se souciant plus de la faim, de l’amour, du sommeil ou même de son hygiène.

Pourtant ce petit bout de femme cache un coeur sensible qui a quasiment mis une croix sur sa vie sentimentale. Son quotidien est fait d’adrénaline mais aussi de stress, de fatigue et d’une vie sexuelle vide (comme elle l’aime à souligner!) avec un chassé-croisé entre elle et son amoureux, Shinji qu’elle voit fort peu.

Le premier épisode nous embarque dans une sordide histoire de détournement de fonds par le ministre des affaires étrangères. Hiro partira sur ses traces alertée par la secrétaire, maitresse bafouée, de celui-ci. Malgré les menaces de mort, notre journaliste fera preuve d’une force de caractère énorme et tentera d’aller jusqu’au bout de son article.

Fiche technique

  • Titre original: Hataraki Man
  • Auteur: Anno Moyoco
  • Format: Série TV
  • Épisodes: 11
  • Durée: 26 mns
  • Année: 2006
  • Genre: Seinen / Comédie dramatique

 

Équipe de production

  • Studios: Studio Gallop
  • Chara-design: Kagawa Hisashi
  • Réalisation: Katsumi ono
  • Musique: Kanno Yûgo
  • Diffuseurs: Fuji TV, Kansai TV, Tokai TV

 

Mon avis

Cet anime se détache un peu des autres par les sujets qu’il traite. Il est destiné à un public un peu plus âgé. D’autres pourraient bien s’ennuyer… Ce n’est pas un anime qui marque certaines mémoires et qui, malheureusement n’a pas le succès escompté. Bien dommage, à mon avis personnel !!!

Il traite, en superficie, de la difficulté du métier de journaliste, des pressions qu’il peut engendrer, des sources fiables à trouver, de la moralité de certains actes.
Mais en profondeur, il traite du problème de la société japonaise et plus particulièrement du travail et comment l’associer à une vie privée amoureuse.
Et si l’on creuse encore un peu, on s’apercevra qu’il traite de la condition féminine au travail. Combien de sacrifices une femme doit-elle faire pour égaler un homme et obtenir la même crédibilité que lui?


On s’attache beaucoup à Hiroko et à sa fragilité, à ses combats contre les murs qui se dressent devant elle érigés par les hommes ou par les femmes qui considèrent qu’une femme doit rester à sa place et user du charme pour obtenir quelques faveurs. On ne peut s’empêcher de sourire lorsque nous voyons Hiro rentrer chez elle, saoûle, ou se morfondre de son record d’abstinence. Et on ne peut que compatir devant la désolation de sa vie amoureuse.
Je le conseille vivement, cet anime. Il mérite qu’on y jette au moins un oeil !

 


Épisodes en DDL:

SKY-AnimeS


 

Les 10 premières minutes

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s