Temptation of an Angel

SYNOPSIS

Joo Ah Ran est une femme distinguée, ayant grandi aux États Unis, issue d’une famille riche. Du moins, c’est ce qu’elle fait croire à Woo Shin Hyeon afin qu’il ne l’épouse.
En réalité, ce mariage n’est qu’une infime partie d’un plan machiavélique, visant à réduire la famille Woo à néant.

Lorsqu’elle était enfant, Ah Ran vit ses parents mourir sur le chantier où travaillait son père. L’affaire fut étouffée. La fillette, ainsi que sa petite soeur, quant à elles, furent  jetées à la rue par l’instigateur de cet accident mortel : le père de celui qui deviendra son futur époux.

Aujourd’hui, Ah Ran est déterminée à faire connaitre le goût de la misère aux Woo. Elle intègre leur famille pour semer la discorde et les dépouiller de leurs biens.

Mais un soir, Shin Hyeon découvre le vrai visage de sa femme. Une vive discussion éclate entre eux, alors qu’ils roulent en voiture, sous une pluie battante. Ils percutent un autre véhicule de plein fouet et Shin Hyeon sombre dans le coma. Responsable de l’état de son époux, Ah Ran entreprend tout ce qui est en son pouvoir  pour qu’il n’ouvre plus jamais les yeux.
À son réveil, l’homme change de visage afin de séduire Ah Ran et la détruire à son tour…

INFOS

Titre: 천사의 유혹 / Cheonsaui Yuhuk
Autres titres: Temptation of an Angel / Angel’s Temptation / 天使的誘惑 / 天使の誘惑Genre: Drame, famille, vengeance
Épisodes: 21
Chaîne: SBS
Date de diffusion: 12 oct 2009 au 22 déc 2009

CASTING

Han Sang Jin – Shin Hyun Woo (avant l’opération)
Bae Soo Bin – Shin Hyun Woo (après l’opération) / Ahn Jae Sung
Lee So Yeon – Joo Ah Ran
Kim Tae Hyun – Nam Joo Seung
Hong Soo Hyun – Yoon Jae Hee
Park Ha Young – Jae Hee (enfant)



MON AVIS

Il y a deux raisons qui me poussent à écrire un compte-rendu au sujet d’un drama avant la fin de son visionnage:
1) Je le trouve génialissime, à tel point que je trépigne d’excitation comme une puce.
2) Il me rend narcoleptique.En ce qui concerne TEMPTATION OF AN ANGEL, il s’agit malheureusement du petit deux.
À chaque épisode, j’ai lutté vaillamment contre les bâillements compulsifs et contre les soupirs d’exaspération. C’est assez rare que cela arrive dès le début de la série. D’habitude, si le drama n’est pas un chef-d’oeuvre, je commence à fatiguer à partir du 10ème épisode. Pour celui-ci, je peinais déjà à la 10 ème minute.TEMPTATION OF AN ANGEL est la version masculine du drama à succès TEMPTATION OF A WIFE. Ce dernier ne fait pas moins de 129 épisodes. De quoi se chopper, à coup sûr, une indigestion transmise par voie oculaire!
J’ai donc préféré opter pour la version au format plus « classique ».


Joo Ah Ran

C’est l’héroïne du drama. En femme fatale vengeresse, elle manipule tout son petit monde avec une facilité surprenante. Son propre mari n’y voit que du feu, complètement aveuglé par l’amour qu’il lui porte. Elle ne recule devant aucun subterfuge ou même crime pour parvenir à ses fins. Convaincue qu’elle est guidée par la volonté de dieu, elle n’éprouve que peu de culpabilité pour le mal qu’elle inflige aux autres. Elle entretient une relation amoureuse avec le Dr Nam qui est aussi son complice dans l’accomplissement de sa terrible vengeance.
Personnellement, j’ai trouvé ce personnage insupportable. Elle est inhumaine et ne s’arrête jamais. Aucune faille, c’est une femme sans coeur.



Woo Shin Hyeon / Ahn Jae Sung

Shin Hyeon est joué par deux acteurs différents. C’est quelqu’un de profondément gentil, à l’opposé de son père. Il est éperdument épris de Ah Ran et la couvre de montagnes de cadeaux. Il veut faire de sa vie une féerie. Mais découvrant la trahison de celle-ci et subissant les pires atrocités, il devient lui aussi vindicatif et change du tout au tout. Après son opération de chirurgie esthétique, il s’isole et travaille d’arrache-pied à l’exécution de son plan. Dorénavant, il s’appelle Ah Jae Sung, un homme froid, distant et calculateur.


Nam Joo Seung

Haaaaa Joo Seung… Personnage plutôt ambigu… Il est fort sympathique et on dénote qu’il possède un bon fond malgré ses manigances. Fils de l’ex chauffeur des Woo, il semble très proche de la famille. Pourtant il nourrit quelques griefs contre elle. Ainsi, on apprend qu’il est en couple avec Ah Ran depuis quelques temps déjà. Il cède sa place à Shin Hyeon pour que celle qu’il aime puisse atteindre son but. Il sacrifie ses sentiments en attendant le jour où les Woo seront piétinés. Jour fatidique où il récupérera la femme avec qui il planifie de faire son entière vie.



Yoo Jae Hee

Jae Hee vient d’obtenir son diplôme d’infirmière. Elle est naïve et frêle à la limite de la niaiserie. C’est une orpheline. Elle a grandi à l’Orphelinat des Anges, structure financée par la mère de Shin Hyeon. En bienfaiteur, il a toujours aidé sa mère à apporter du soutien aux enfants de l’orphelinat. Jae Hee lui voue une admiration sans fin. Elle en est folle amoureuse.
Embauchée par Nam Joo Seung, le docteur s’arrange pour confier à la jeune infirmière la lourde tâche de veiller le corps, sans vie apparente, de Shin Hyeon après l’accident de voiture. Celle-ci, incapable de voir son bien-aimé dans cet état légumineux, va lui venir en aide et fatalement, désobéir aux ordres de son supérieur.


Comme j’ai pu me le dire, vous êtes sûrement en train de penser que ce drama est bien tentant et que le scénario peut s’avérer passionnant.
Oui… Si seulement…
Mes espoirs se sont vite envolés.
L’image est fade et terne. Pour le coup, j’avais l’impression d’être devant « Amour, Gloire et Beauté » même si j’ai horreur de cette comparaison.
L’incohérence règne en grande maîtresse. Les premières fois, on pouffe de rire. Les fois suivantes, on rit jaune. Les fois d’après, on crie à la révolution!

Le passé de Ah Ran est obscur. On la voit errer dans les rues avec sa petite soeur sur le dos. Elles mangent de la nourriture dans des poubelles. Puis on nous dit qu’Ah Ran a été élevée et maltraitée par son oncle. On se doute que Jae Hee est sa soeur mais celle-ci a atterri dans un orphelinat et aucune n’a de souvenirs précis… Oui, bon… Passons.
Ah Ran ment effrontément à chaque personne qu’elle rencontre. Elle s’invente une vie aux États Unis mais elle est incapable d’articuler un seul mot en anglais. Tout le monde est suspicieux mais personne ne vérifie ses propos. Ok… Passons toujours.

Ensuite c’est pire!

Le soir de l’accident, elle rentre dans la maison familiale en courant et complètement détrempée. Elle n’enlève pas ses chaussures et laisse de la boue juste devant la porte de sa chambre. Mais bien évidemment, ce n’est pas elle!
Elle a une blessure au front, comme de par hasard. Mais elle parvient à faire croire qu’elle a glissé dans la baignoire. Heu…?
Tout l’accuse mais elle s’en sort impeccablement à chaque fois. Pour moi ce sont des erreurs scénaristiques impardonnables.

Du côté de Shin Hyeon, ce n’est pas mieux. On a également notre florilège de portenawack.
Ce monsieur est diagnostiqué irrécupérable mais Ô miracle, il sort de sa léthargie. Il est évident que pour la continuation du drama, c’est plus pratique! D’accord…
Le voilà sur pieds, au bout d’un mois, à peine! La villa où il est enfermé comporte des passages secrets. Ça aussi c’est plutôt bien venu, tiens !

Son passe-temps est de fabriquer des poupées traditionnelles en papier. Très bien. Mais ce qu’on ne sait pas c’est que cet homme a des dons artistiques très développés en plus de posséder une aptitude à la voyance. Il arrive donc à prévoir l’explosion de la maison et en un temps record, il trouve assez de silicone pour fabriquer un mannequin identique à son image. Non, là, c’est trop! J’arrête de suite ce drama ! Je veux bien que les histoires soient édulcorées; être prise pour une imbécile, un peu moins.

Donc pour résumer, le jeu des acteurs est atroce et peu crédible. Ajoutez à cela, un scénario qui ne tient pas la route et des personnages peu accrocheurs. Pour finir, saupoudrez l’intrigue de longueurs et mélangez! Mélangez à nouveau, encore, et encore, pour avoir ce sentiment de tourner en rond constamment. Enfournez et… dormez!
Choisir la version courte était peut-être une erreur si on prend en considération l’engouement pour la version féminine: TEMPTATION OF A WIFE. Ses 129 épisodes m’auraient sûrement paru moins longuets.

Un ange passe… Ne le retenez surtout pas !