DOUBT

HISTOIRE

Un  jeu  sur  téléphone  portable provoque une  vague  de  folie  chez  les  ados  Nippons.  Ce  jeu  c’est  le  Rabbit  Doubt.  Ça  se  joue  en  petite  équipe  et  c’est  plutôt  divertissant.  Le  symbole,  un  tantinet  morbide,  est  un  lapin  pendu.
Ces  joueurs  invétérés  aiment  l’accrocher  en  strap  à  leur  téléphone,  afin  de  se  reconnaître  entre  eux.

Mais  en  quoi  consiste  ce  jeu  à  la  mode ?

Une  histoire  raconte  qu’un  loup  déguisé  infiltra  un  groupe  de  lapins.  Le  jour,  il  faisait   bonne  figure  et  usait  de  toutes  les  ruses.   Mais  à  la  nuit  tombée,  il  laissait  sa  nature  revenir  et  dévorait  les  lapins,  les  uns  après  les  autres.
Les  lapins,  apeurés,  pour  démasquer  le  loup,  se  mirent  à  exécuter  tous  ceux  qu’ils  suspectaient  d’être  l’animal  sauvage.  S’ils  venaient  à  se  tromper,  ils  seraient,  alors,  tous dépecés.

Ce  jeu  reprend  donc  cette  histoire  et  le  groupe  n’a  qu’un  seul  but :  Trouver  le  loup  pour  rester  en   vie.

Yū   Aikawa,  Eiji  Hoshi,  Haruka   Akechi,  Rei  Hazama  et  une  amie  de  Yû,  Mitsuki  Hōyama,  se  retrouvent entre eux  pour passer  un  peu  de  bon  temps.
Les  4  premiers  se  sont  rencontrés  virtuellement  via  ce  jeu.  Ils  ont  décidé  de  mettre  un  visage  sur  chaque  nom  et  de  se  lier  d’amitié  si  affinités. Il  ne  manque  que Hajime Komaba,  un  étudiant  en  médecine…

Cependant, cette  petite  virée  sympathique  va  vite  prendre  des  allures  de  film  d’horreur.    Au  karaoké  où ils  devaient  s’amuser, ils  perdront connaissance,  tour  à  tour.
Ils  se  réveilleront, horrifiés, dans  un  vieil   hôpital  sale, aux parois maculées de  sang,  et  bien  entendu,  aux  issues  condamnées.

Assez rapidement, ils  se  rendront   compte   qu’ils  ont  été  embarqués  dans  un  jeu  de  Rabbit  Doubt  grandeur  nature avec  une  mort  atroce en guise de lot de consolation…

Fiche technique

Titre : Doubt – vol.  1
Auteur : YoshikiTonogai
Date  de  parution : 27 août 2009
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 212
Prix de vente : 7,65 €
ISBN : 978-2-35592-085-1

Titre : Doubt – vol. 2
Auteur : Yoshiki Tonogai
Date de parution : 12 novembre 2009
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 194
Prix de vente : 7,65 €
ISBN : 978-2-35592-110-0

Titre : Doubt – vol. 3
Auteur : Yoshiki Tonogai
Date de parution : 11 février 2010
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 194
Prix de vente : 7,65 €
ISBN : 978-2-35592-128-5

Titre : Doubt – vol. 4
Auteur : Yoshiki Tonogai
Date de parution : 11 février 2010
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 224
Prix de vente : 7,65 €
ISBN : 978-2355921681

  • Genre: Seinen
  • Type: Horreur, suspense
  • Magazine de parution: Monthly Shônen Gangan
  • Éditions Japonaises: Square Enix
  • Éditions Françaises: Ki-oon
  • Dernière sortie: 22 Mai 2010

Mon avis

La première  fois  que  j’ai  vu  l’affiche  de  DOUBT,  c’était  à la  Japan  Expo  2009.  Ma première  impression ? De   la  fascination !
On  peut  difficilement  détacher  ses  yeux  de  l’affiche.  Mais  je dois  avouer  qu’il  y  avait  un  mélange  de  répulsion  mêlé  à  tout  ça.  La saleté  du  plan  derrière  les  personnages  et  les  tâches  rouges  qu’on  assimile  directement  à  du  sang,  y sont  pour  beaucoup,  Sans  parler  des  énormes  têtes  de  lapin  balafrées que  je  trouve  tout bonnement  repoussantes.

Pour contrebalancer,  nous avons  un graphisme  impeccable  et  soigné qui  attire  forcément  l’attention.  En  feuilletant le  1 er  tome, j’ai trouvé que le scénario se tenait  même  si j’ai  pu laisser  échapper des  « Baaaaaaaah c’est dégueu !!!! » en tournant les pages.

Il  faut  savoir  que  je suis  une âme  très  sensible  qui  tourne  de l’oeil  à la  vue du  sang  et  qui  ne  regarde  jamais  de film  gore. Ou alors, si on m’y force, je  passe tout  le film  a regarder  la paume  de mes  mains  ou  à  me  boucher  les oreilles !!!!!  Un  vrai  supplice !!!

Mais  je sais  que  certains  y  trouveront  un réel  plaisir et  s’en  délecteront…
Je  ne  vais  pas  balancer  les  noms,  hein ,  mais  j’vous  ai  noté  dans  mon  carnet :  » Ne jamais  accepter  d’aller  au  ciné  avec  eux ! JAMAAAAAAIS !!!! »

Mais, je  m’égare  un  peu  là !  Revenons-en  à  nos  lapins !  (  Elle  était  facile ! )

Parlons  de  l’auteur,  si  vous  le  voulez  bien.  Yoshiki  Tonogai  a  un  parcours  qui  ne  sort  pas  des  sentiers  battus.  Il  a,  comme  beaucoup  d’autres  mangakas,  remporté  un  concours  lancé  par  une  maison  d’édition  afin  de  dénicher  de  nouveaux  talents.
Il  a  été   » testé  »  avec  une  première  publication : Higurashi  no  naku  koro  ni qui fût un succès.  Ce qui lui permit  de  se  lancer  dans  quelque  chose  de plus  long : Doubt .

Là  où  j’ai  été  étonnée  et  enchantée,  c’est que  ce  monsieur  n’est  autre  qu’un  ancien  assistant  de  Atsushi  Ohkubo,  l’auteur  de  Soul  Eater.  ( Auteur que nous avons rencontré au  Salon  du  livre.  J’en  suis  encore  toute  chose  même  si devant  lui,  j’ai  perdu  tous  mes  moyens. )

Doubt, ça  commence  tout  doucement.  C’est  limite  très  frais.  On  voit  une  bande  d’ados  faire  connaissance,  se  charrier  et  se  diriger  dans  la  joie  et  la  bonne  humeur,  vers  un  karaoké.
Ça  sent  l’amitié  à  plein  nez  avec des  identités  qui  commencent déjà  à prendre  forme.
Nous avons  la  fille  sexy  mais  un  peu  garçon  manqué; la  toute  mignonne  amie  d’enfance  plutôt  dévouée  et  confiante; le  mec  qui  se-la-raconte-un-peu-beaucoup  imbu  de  sa  personne  mais  pas  si méchant  que  ça; le  meilleur  ami  que  tout  le  monde  voudrait  avoir, doux  et légèrement  timide  devant  les filles;  et pour  finir nous avons la  fille  kawai  mais avec  un  caractère bizarre à la limite de l’asocial et  handicapée de surcroît.

Cerise sur le gâteau, il y a même une  séquence  émotion  lorsque  Rei,  la  fille  au  fauteuil  roulant  et  à  la  peluche,  subit  les  railleries  d’Eiji  sur  son (paraîtrait-il)  passé  de  menteuse.  À ce moment on  se  dit  que  l’histoire  a démarré. Hé bien, non !
Les  tensions se calment. La  solidarité  entre  filles  se  renforce,  consolidant  les  liens  et l’atmosphère redevient festive.

Forcément, le lecteur se détend lui aussi…. Grossière Erreur !!!!

C’est  sur  ce  premier  mensonge  et  première  dispute  que  tout  commence.  Yû ne se souvient  que  d’un  homme,  avec  une affreuse  tête  de lapin,  avant  que sa  vue  ne  se  brouille  et  qu’il  ne  sévanouisse….

Pour  résumer, Doubt ,  c’est  du  suspense,  du  rebondissement,  de  l’angoisse,  de  l’horreur.  Le lieu  est  approprié.
Un  hôpital  psychiatrique  désaffecté  qui  vous  ficherait  la  chair  de  poule  même  si  votre  guide  était  Chuck  Norris en personne !!!

Si on veut faire simple, ce  manga  est  dans  la  veine  des Saw.  Enfin,  le tout  premier  parce que  les  suivants… je m’abstiendrai de  tout  commentaire.

On  se  crispe,  on  sert  le  poing,  on  se  le  grignote  nerveusement.  On se dit  que  tout  ça  n’est  qu’un  mauvais  rêve.  On  l’espère  du  moins.  On  doute  de  tout  l’monde  et  on  change d’avis  la  seconde  d’après.
Pour  ma  part  je  n’ai  pas réussi  à  trouver  le  loup tout de suite.  J’ai  eu des tas d’idées  farfelues qui  pointaient  toutes  les deux  pages environ, mais sans pouvoir m’y fier puisqu’une  image  ou  une  phrase venaient démolir gaiement toutes mes convictions.

La  phrase  de  la  fin  :  Excellent manga ! 

C’est sérieux  mais  haletant. Il  y  a  peu  de  tomes  donc  c’est une histoire qui ne traîne pas  en  longueur  et  ne perd rien en  crédibilité.  Si  vous  ne  les  avez  pas (déjà, c’est que vous habitez une autre planète),  courez  les  acheter.

Extrait des 5 premières pages

☻Lire le reste du manga☻

Maintenant à vous  de  deviner  qui  est  le loup…  Et  si  c’était  vous…