TEA FIGHT

SYNOPSIS

La légende raconte qu’il y a fort longtemps en Chine, les deux écoles de thé se défièrent et engagèrent une lutte à la fin dramatique. Le thé mâle qui donne vigueur et énergie provoca le thé femelle qui est, lui, délicat et purificateur.

Le thé mâle, vainqueur, extermina le thé femelle. Du moins l’a-t-il cru…

Mikiko Yagi est la descendante directe de la famille protectrice du thé femelle. Cependant, son père refuse qu’elle se mêle de près ou de loin à l’art du thé.
Mais Mikiko, obstinée, trouve l’arbre à thé ancestral…

Les héritiers du thé mâle, puissants, vivent toujours en Chine. Ils ont vent de l’existence de la jeune fille et de son arbre.
La rancune est quelque chose de tenace. Le combat légendaire entre les deux maisons pourrait bien reprendre…

TRAILER


 

FICHE TECHNIQUE

  • Titre: 闘茶 / Dou cha / 斗茶
  • Autre titre: Tea Fight
  • Année: 2008
  • Pays: Japon, Taïwan
  • Genre: comédie, aventure, tradition
  • Durée: 105 mn

PRODUCTION

  • Réalisateur: WANG Yeming
  • Scénariste: Wang Yeming
  • Directeur photo: Chan Chi-ying

 

CASTING

  • Vic Chow dans le rôle de Yang
  • Erika Toda dans le rôle de Mikiko Yagi
  • Chun-Ning Chang dans le rôle de Ruahua
  • Yôko Fujita
  • Yoshihiko Hosoda dans le rôle de Murano
  • Shi-Jye Jin
  • Teruyuki Kagawa dans le rôle de Kei Yagi
  • Eric Tsang dans le rôle de Lu Yu

 

MON AVIS

Le début du film explique la légende de la guerre entre ces deux familles. Tout est dessiné à la manière des peintures anciennes. J’ai trouvé ça de bon augure, très joli, bien qu’un peu long.

Commence ensuite le film avec sous les projecteurs Erika Toda, son père « bohème », et leurs vies plutôt paisibles. C’était lent et pas accrocheur à mon sens.
Je me suis dite que j’étais peut-être un peu dure et que le film allait démarrer. Mais oui, il va démarrer…

Elle se connecte à internet et discute, comme de par hasard avec l’héritier du thé mâle…. (sûrement le seul mec au monde à aimer le thé), après avoir découvert l’arbre à thé femelle, chez elle ! Dans sa maison ! Celle où elle habite depuis toujours ! (… Ho, tiens, un arbre ! Hooou le vilain qu’il était bien caché, dis donc… Heeeeeu…)

La famille du thé noir sont des espèces de bourrins, à la limite du sanguinaire qui s’énervent pour rien. C’est presque sodome et gomorrhe chez eux !
J’abuse fortement mais l’idée y est tout de même.

Et…. Je me suis arrêtée à peu près là !

Après être entrée dans une lutte acharnée contre moi-même…. Je me suis endormie !!!
Ce film m’a assommée !
Je l’ai trouvé lent, lent, très leeeeent !

Je vais laisser Chieki vous rédiger un petit quelque chose. On l’a vu ensemble et elle a été plus courageuse que moi. Donc, avant de me lancer dans une critique assassine loin d’être objective, puisque je ne l’ai même pas vu en entier, je préfère lui laisser la parole. Ce qui vous permettra également d’avoir deux avis mais, qui, j’en ai bien peur, risquent de se rejoindre.
Il semblerait qu’une forte dose de théine soit soporifique chez nous !


 

Chieki à la rescousse !

Pour le bien de ce blog, je me dois de reprendre l’article là ou Lisa a subitement sombré. Et je dois bien avouer que j’ai dû moi aussi m’armer de courage pour voir ce film jusqu’au bout, car les amis croyez-moi ce fut rude, très rude !

Pourtant les premières minutes, comme l’a si bien décrit Lisa, sont prometteuses :
L’introduction dessinée est belle et prenante, le mélange des cultures Taiwan / Japon laisse rêveur, et les têtes d’affiches sont tous des acteurs connus. Tout s’annonce pour le mieux et malheureusement il s’avère que Tea Fight est tout ce qu’il y a de plus barbiturique !

L’action, si on peut parler d’action, est lente, désespérément lente. Les personnages sont sans cesse en mouvement mais on a l’impression qu’ils ne font que brasser de l’air et en fin de compte l’histoire n’avance pas. Le chassé-croisé entre la fille (Mikkiko) et son père (Kei) dure une bonne moitié du film où il ne se passe strictement rien.

La musique non plus ne nous est d’aucun secours. Très discrète, je n’en ai gardé aucun souvenir, et les seuls moments où elle m’est enfin parvenue, je l’ai trouvée assommante.

Le scénario quant à lui est bourré d’incohérences et ne tient pas la route. Les situations sont la plupart du temps mal expliquées, et quelques scènes m’ont tout bonnement parue absurdes (le père après avoir goûté une tasse de thé, juste du thé – je tiens à préciser et non une quelconque drogue ! – commence à voir trouble. Ses gestes sont dédoublés, son image est saccadée par des avances rapides. Une autre : Le petit ami qui cherche désespérément sa belle tel un chien, avançant voûté comme s‘il tentait de renifler sa trace ! Berk !).
D’autres scènes nous offrent de soudains accès dramatiques sans que l’on comprenne vraiment pourquoi (Après s’être disputée avec son père, la fille part subitement et disparait dans les rues de Taiwan. Son petit ami – encore lui – tente de la rattraper mais perd sa trace. Il hurle alors son prénom en se tirant les cheveux… Faut pas te mettre dans des états pareils mon p’tit gars, tu vas la retrouver, va !).


L’histoire d’amour contrarié entre les deux taiwanais Yang et Ruahua m’a un peu éveillée mais là, encore certains aspects m’ont échappée et j’ai finit par y perdre tout intérêt.

J’ai vaillamment attendu la fin du film, usant de mille stratagèmes pour garder les yeux ouverts et mon esprit en alerte. J’espérais une révélation, et là encore rien !

Le combat final de la cérémonie du thé est certes filmé avec un réel soucis artistique, chaque geste est chorégraphié, et on peut voir que chaque participant a sa manière de préparer son thé. Mais malgré cela, je n’y ai pas été sensible.

Pour finir, le dénouement et sa morale, sans rien en révéler, m’ont laissée perplexe : la seule chose que je me suis dite, c’est « tout ça juste pour en arriver là, quoi ! ».

En conclusion, Tea Fight est un film décevant tant dans le scénario que dans le sujet, car j’avais secrètement espoir d’en apprendre un peu plus sur les thés et leurs cérémonies, et misère de misère ! Rien de rien !

 

Noona Lisa & Chieki

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s