EUX, MOCHES ET MÉCHANTS … OU PAS TANT QUE ÇA !

Dans chaque histoire, que serait le héros ou l’héroïne sans le vilain méchant à qui il faut botter le derrière?
Point de gloire ni même de but ou de suspense intenable sans l’horrible mécréant. Imaginez donc …

« Un jour, la Belle au Bois Dormant et Cendrillon burent un thé aux prunes chez le Chapelier avant de courir faire les soldes chez Babou. Une fois leur butin en main, dont la modique somme s’éleva à 39,90€ (c’est la crise pour tout le monde, ma p’tite dame), elles rentrèrent dans leurs châteaux respectifs pour finir leurs corvées et repriser les fuseaux trop usés de leurs maris princiers »

…. Aucun intérêt, on est d’accord! C’est désolant d’inaction.

Par contre, ajoutez-y un pickpocket nommé Iago qui travaille pour l’infâme Jafar et qui sévissait, le jour dit, dans le bus menant à Babou. ET LÀ, paf, là, tout de suite, vous vous redressez en vous cramponnant à votre siège :  » Hooo my god !!! Save le Beauty au bois dormant !!!! »

Ce doit être une des raisons qui font que les méchants nous fascinent. On les déteste. On veut les piétiner, les hacher, les broyer, les ratatiner et les donner en pâture aux tortues carnivores MAIS…. leur charisme indéniable nous retient. Il vient si bien souligner la beauté, la fragilité et la gentillesse du héros, qu’on ne peut s’empêcher d’aimer (un peu) cette vile crapule.

Continuons à déambuler chez Disney, voulez-vous, puisque c’est le sujet du jour. Dans cette gigantesque famille vit un éventail de Méchants qui nous ont aidé à grandir en instillant de la crainte dans nos petites entrailles de marmot (oui, il paraît que ça aide à bien grandir d’après l’étude du Dr Machin-Bidule).
À l’instar des protagonistes aux bonnes intentions, nous avons chacun nos préférences en matière de canailles, qui va souvent de paire avec nos films favoris.
Ils sont laids ou cruels, des fois les deux, et pourtant, certains d’entre nous les idolâtrent au point de dévier l’histoire originale au travers d’un dessin, de remodeler son(a) vilain(e) pour le(a) rendre diablement attractif(ve), etc.
Voici quelques exemples trouvés sur la toile :


ET SI L’HISTOIRE CHANGEAIT ?

Pourquoi pas, après tout?
Dans les fictions, le gentil gagne toujours mais admettons que la réalité nous rattrape et que ce soit tout l’inverse….

Alors, Gaston couperait la tête de la Bête et l’accrocherait dans le salon de sa chaumière. Belle ne serait plus la même femme. Complètement choquée, elle perdrait la mémoire et terminerait sa vie aux côtés de l’exaspérante tête vide.

Maléficia changerait les fées en statues de pierre, laisserait la Belle au Bois dormant ronfler pour l’éternité et le Prince se dessécher dans les ronces.

La Méchante Reine ferait manger la pomme empoisonnée à Blanche-Neige avant de lui arracher le coeur et d’abandonner sa carcasse derrière un meuble.

La Marâtre et les deux belles-soeurs chasseraient Cendrillon au loin. Elles resteraient toujours aussi moches et stupides mais les deux filles pourraient se partager le même Prince. Ce serait déjà ça de gagné !!!

Pffiout, transformée en écume la Petite Sirène! Ce qui permettrait à Ursulla de se faire un festin avec les amis de la mer et de la basse-cour d’Arielle. Triste fin que celle-ci….

Cruella aurait enfin son long manteau pour l’hiver et la ville compterait bien moins de crottes de chien sur ses trottoirs. (C’est horrible. Je sais. J’ai honte.)


ET S’ILS ÉTAIENT HOT (Wouhoou ça brûle) ?

À cause de leurs aspects physiques peu flatteurs, nous choisissons trop facilement notre camp. Déjà qu’ils ne sont pas très sympas, si en plus ils nous parasitent la rétine oculaire, il n’est nul besoin de tergiverser, sortez-les immédiatement !
Ce sentiment se flouterait face à des personnages à la beauté envoûtante, presque angélique et pourtant un brin ténébreuse et mystérieuse.
Ne vous seriez-vous pas damné pour l’un d’eux ?


 

ET SI LES HOMMES DEVENAIENT DES FILLES ?

Oui, oui, même si la parité règne chez les Méchants Disney, une petite artiste, Maelly, n’a pas boudé son plaisir en transformant les Vilains en Vilaines sexy sur son DeviantArt.
Après réflexion, je ne suis pas certaine qu’ Aladdin aurait choisi Jasmine  …

Hades – Hercule

Frollo – Le bossu de Notre Dame

Clayton – Tarzan
Gaston – La Belle et la Bête

Crochet – Peter Pan

Jafar – AladdinShan Yu – Mulan Sid – Toy story Radcliff – Pocahontas Stromboli – Pinocchio

 


 

ET LES PRINCESSES DANS TOUT ÇA ?

Les Princesses sont douces et adorables…. Ou pas tant que ça !
Nous reviendrons dessus dans une prochaine chronique qui leur sera dédiée (parce qu’elles ne comptent pas pour du beurre). Vous verrez qu’elles peuvent devenir effrayantes dans l’esprit des virtuoses qui s’amusent à casser leur facette lisse et polie au papier de verre.
Bien plus flippantes que lorsqu’elles s’affublent du costume de leur tortionnaire en arborant continuellement un sourire candide et radieux :

Hum ? Oui, j'écoute !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s